Sunrise licencie 140 personnes

 

Dans le monde de la télécommunication, la restructuration est au rendez-vous. Le groupe Sunrise compte réduire son effectif. En effet, Sunrise prévoit de licencier 140 personnes. L’opérateur zurichois se séparera de 7% de son effectif. La majorité des secteurs est aux abois face à cette vague fulgurante de licenciements à l’exception des apprentis et des employés du service clientèle. Une fois la suppression d’emploi effectuée, Sunrise aura au compteur environ 1700 employés. Plus précisément, Sunrise sera aux commandes de 1774 personnes dont 89 apprentis.
L’amélioration de son service clientèle ainsi que le développement du réseau 4G en matière de téléphonie mobile sont les principales préoccupations du groupe Sunrise. Il emploiera ses prochains investissements à cet effet.
Sunrise justifie cette restructuration pour conforter sa position sur le marché suisse. Derrière l’opérateur Swisscom, Sunrise campe à la seconde place et a pour défi de devenir leader dans le domaine. Dans cette optique, Sunrise ne lésine pas sur les moyens et prévoit un budget annuel dépassant les 200 millions de francs pour améliorer les infrastructures.
En vue des licenciements en cours, Sunrise a activé le plan social. Ce dernier est basé sur un accord conclu avec notamment le syndicat Syndicom et les représentants du personnel. Le leader en Suisse Swisscom a su surprendre ses concurrents, comme Sunrise et Orange, en proposant en juin dernier des tarifs défiants ceux de ses pairs. En réponse à cette offensive, Sunrise s’est vu dans l’obligation de rétorquer en menant une politique intensive sur les prix. Sunrise se voit également obligé de libérer des fonds après l’acquisition des fréquences qui lui coûtera plus de 500 millions de francs. Cette somme astronomique est due au mode de paiement de Sunrise.. Ses concurrents directs tels que Swisscom et Orange doivent payer respectivement 360 millions et 162 millions de francs.
La mise en œuvre de la technologie LGE ou Long Term Evolution contraint Sunrise a se serrer la ceinture en matière de budget dans d’autres domaines. En effet, cette technologie est primordiale car elle permet de surfer sur internet via un appareil mobile. Sunrise, muni de cet outil de pointe, évoque une vitesse allant jusqu’à 150 megabits par seconde.
Le propriétaire de Sunrise, à savoir le fonds britannique CVC, compte initier leur acquisition en bourse d’ici quelques années. C’est la raison d’un tel déploiement de force dans le domaine de la télécommunication.


1b783c3a1d5842862627ddf273160c9aVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV accumsan ut pulvinar massa dictum commodo ipsum venenatis felis mi, ut