Quelle est la meilleure assurance maladie suisse ?

L’assurance maladie en Suisse jouit d’une bonne réputation. Pour déterminer quelle est la meilleure caisse maladie, il faut regarder le tarif mais il faut aussi tenir compte des prestations qui sont proposées, elles sont très diverses et il est souvent difficile de s’y retrouver.

Une opinion globalement satisfaite

Un sondage a été réalisé auprès de 2250 personnes (dont un tiers de Romands) afin de connaître le degré de satisfaction des Suisses à l’égard de leur assurance maladie. Globalement, ces personnes sont satisfaites des prestations offertes qu’ils trouvent correctes mais il existe des exceptions.

Le sondage porte sur les prestations et le remboursement des soins hospitaliers ou médicaux et des médicaments. Deux questions ont été posées aux sondés : dans quelle mesure avez-vous été satisfait du service obtenu ? Et quelles difficultés avez-vous rencontrées lors de votre demande de prestation ?

Globalement, le jugement des sondés est très positif pour les caisses maladie. Neuf personnes interrogées sur dix se considèrent comme « très satisfaites » ou « assez satisfaites ». Huit personnes sur dix déclarent n’avoir eu aucun problème lors du processus de remboursement. 57,3% affirment être « très satisfaits » de leur caisse maladie.

L’obligation de vous assurer

Dès la naissance pour les Suisses et dans les trois mois qui suivent votre installation si vous arrivez en Suisse, vous êtes tenu de posséder une assurance maladie. Vous êtes libre de choisir votre caisse maladie et vous devez trouver celle qui vous proposera une prime raisonnable pour un bon remboursement des prestations.

Une multitude de tarifs

Les primes dépendent de nombreux paramètres et il est parfois difficile de faire le bon choix. Généralement, les tarifs sont moins élevés pour les enfants et les jeunes et certaines personnes aux revenus modestes peuvent avoir droit à une réduction.

Même avec la meilleure assurance maladie, il vous reste toujours une partie des frais à acquitter, il s’agit de la franchise, la quote-part et une participation aux coûts dans le cas d’un séjour à l’hôpital.

La franchise

La franchise ne concerne que les adultes et se monte à 300 CHF à payer vous-même chaque année. Elle correspond à la participation aux frais de traitement. Au-delà, c’est la caisse-maladie que vous avez choisie qui prend en charge les frais.

La quote-part

Une fois le seuil de la franchise atteint, il vous reste à payer dix pourcents des frais restants. La quote-part ne dépasse pas les sept-cents francs pour les adultes et trois-cent-cinquante francs pour les mineurs. Pour payer moins de primes, vous devez faire le choix d’une franchise plus élevée. Il est assez compliqué de trouver le bon rapport entre le montant de la prime et celui de la franchise.

La contribution aux frais de séjour hospitalier

La contribution aux frais de séjour hospitalier se monte à quinze francs pas journée passée à l’hôpital.

Les dépassements

Dans le cas où un traitement n’est pas couvert par l’assurance de base, votre médecin est tenu de vous en informer.

Le courtier en assurance

Vous devez choisir la meilleure assurance maladie, celle qui va à la fois être à un prix raisonnable et rembourser correctement vos prestations médicales. Pour cela, vous pouvez faire appel à un courtier indépendant en assurance comme We Group. Il va dans un premier temps étudier votre dossier pour établir une analyse de risque. De votre côté, vous définissez vos priorités.

Grâce à sa connaissance des assurances maladie dans le détail, le courtier sélectionnera pour vous l’assurance maladie qui vous est la plus adaptée et vous êtes assuré que le prix que vous allez payer est justifié. Le recours à un courtier n’alourdit pas votre facture car il est rémunéré par le poste courtage de la compagnie d’assurance maladie.

N’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurance pour choisir votre caisse maladie, vous serez certain d’obtenir le meilleur tarif pour les meilleures prestations.

Comment fonctionne la Lamal : mutuelle obligatoire, loi sur l’assurance 2020, travailleur frontalier…

La Lamal représente la loi sur l’assurance pour les résidents et les travailleurs frontaliers en Suisse. Concrètement, toutes les personnes qui vivent en Suisse sont dans l’obligation de souscrire à la couverture de base auprès d’une compagnie agréée. Ainsi, cette dernière est régie par la Lamal, ce qui signifie qu’elle respecte toutes les conditions de la loi sur l’assurance.

En tant que travailleur frontalier, sachez que la Lamal vous permet d’être couvert pour vos soins médicaux que ce soit en Suisse ou en France. De manière générale, le coup d’adhésion à la Lamal dépend de votre âge. Contrairement à l’Assurance Maladie française, ce montant ne prend pas en compte votre revenu annuel fiscal.

Avec la couverture de base en Suisse, vous êtes principalement couverts pour vos consultations médicales, les prescriptions des médicaments et les séjours hospitaliers. Il s’agit d’une couverture complète pour tous les assurés. Néanmoins, vous pouvez aussi vous tourner vers les modèles complémentaires afin de bénéficier d’une meilleure protection en cas de sinistre, notamment pour la couverture des accidents par exemple.

Quel est le prix d’une assurance maladie : la moins chère, liste des assureurs, comparaison, bonus ch…

Auprès d’une assurance maladie, le traitement des contrats dépend de plusieurs éléments. Pour commencer, vous avez la prime d’assurance représentant le montant à verser à la compagnie chaque année. En second lieu, vous devez aussi assumer un niveau de franchise qui est un tarif annuel pour la participation aux coûts de vos frais médicaux. Enfin, il y a la quote-part que l’assuré doit payer à hauteur de 10% pour les frais engendrés en cours de l’année (surpassant la franchise). Ainsi, ce sont ces trois éléments principaux qui représentent le prix d’une assurance maladie.

Si vous jetez un coup d’œil aux tarifs appliqués par les assureurs, vous allez pouvoir constater qu’ils ne sont pas identiques. En effet, chaque compagnie est libre de fixer la prime en fonction de profil de la personne à assurer. Vous recherchez l’assurance occupant la première place ? Il est inutile de faire cela car votre prime dépendra principalement des prestations de l’assurance et de votre profil. Ainsi, voici une liste des principaux assureurs reconnus en Suisse :

En Suisse, la différence de tarif peut aussi s’expliquer en fonction des modèles d’assurances alternatifs proposés. Pour prendre un exemple, vous pouvez opter pour un modèle médecin de famille ou un modèle vous donnant accès à un centre de conseil médical disponible 24h/24 par téléphone.

Sur internet, vous avez des sites comme Bonus ch qui proposent de comparer les primes des meilleures assurances. En quelques clics, la plateforme vous dresse une liste des assureurs et des primes estimées en fonction de votre requête. Si vous recherchez des informations utiles sur une compagnie en particulier, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site et formuler une demande précise.

Comment s’assurer en suisse : démarches, délai de résiliation, comparateur prime…

Pour vous assurer en Suisse, vous devez adhérer à la Lamal. Pour cela, il suffit de souscrire à un contrat auprès de l’assureur de votre choix. Bien entendu, il est indispensable que ce dernier soit régi par la loi sur l’assurance afin que vous puissiez être dans la norme. Si ce n’est pas le cas, il s’agit potentiellement d’une arnaque car la compagnie ne respecterait pas les règles fixées par la Lamal.

Comment faire pour un changement d’assurance maladie ? En Suisse, tous les prestataires proposent les mêmes conditions de couverture au niveau de l’assurance de base. Néanmoins, il est possible que vous ayez envie de changer d’assureur en cas de baisse de la satisfaction du service. Pour cela, il existe deux cas de figures précis :

·       Franchise minimale : dans cette situation, la date d’envoi limite pour la résiliation est le 30 Juin. Cependant, il est indispensable que l’avis de résiliation soit transmis 3 mois avant l’échéance, c’est-à-dire le 31 mars au plus tard (pour les enfants et les adultes)

·       Augmentation de prime : en cas d’augmentation des primes en cours d’année, la compagnie est tenue de vous informer à la fin du mois d’avril au plus tard. A partir de ce moment, vous avez jusqu’à la fin du mois de mai pour résilier votre contrat afin de changer de mutuelle au 1er Juillet

En ce qui concerne l’assurance complémentaire, les délais de résiliation varient d’un prestataire à un autre. Généralement, les compagnies prévoient un délai de 3 mois.

Pour un changement de caisse-maladie en vue de l’année suivante, vous avez jusqu’au 30 novembre pour transmettre votre demande de résiliation. Avant cela, il sera important de trouver un assureur qui vous semble apporter plus de garanties et de satisfactions.

Après avoir comparé les différents modèles et les primes estimées, vous pouvez transmettre votre demande de souscription auprès d’une compagnie. Par la suite, un conseiller se chargera de vous contacter pour valider votre requête. Généralement, la signature du contrat s’effectue en agence. C’est pourquoi il est préférable de choisir un assureur à proximité de domicile, notamment dans le cas où vous souhaitez avoir des détails sur les prestations.