Malvoyante refusée dans un hôtel, elle dénonce une discrimination


protection_juridique


Malvoyante refusée dans un hôtel, elle dénonce une discrimination

Dernièrement Isabel, malvoyante et se déplaçant avec un chien d’aveugle, voulait réserver une chambre d’hôtel dans un établissement quatre étoiles aux abords de l’aéroport de Cointrin, la direction lui refuse la chambre pour raison de sécurité vis-à-vis de son chien guide, d’après la loi ceci est totalement illégal.

Incompréhension totale

Isabel ne comprend pas le refus de cet hôtel, la direction a utilisé différentes excuses, mais à la fin aucune n’est justifiée ou légale.

L’hôtel choisi par Isabel n’a pas été fait par hasard, elle y avait déjà séjourné sans Basyl et était en possession d’une canne blanche. L’hôtel a commencé par refuser Isabel à cause de son chien, en effet selon la réception de ce dernier, les animaux de compagnie ne sont pas acceptés, mais Basyl est un chien d’assistance et donc pas un chien de compagnie. Malgré une tentative d’explication auprès de la réceptionniste sur le statut de Basyl rien ne change, c’est à ce moment qu’Isabel fait la demande de parler directement avec la direction.

Lorsque la direction reprend contact avec Isabel c’est pour lui annoncer que l’hôtel n’est pas adapté à son handicap, incompréhension car elle y avait déjà séjourné et cela n’avait pas posé de problème. Isabel prend donc les chose en main et appel la Fédération des chiens guides pour expliquer le problème, cette fédération prend donc contact avec l’établissement en question pour leur expliquer ce que sont les chiens guides, mais là aussi rien à faire et à ce moment la direction change d’excuse et met en avant la sécurité d’Isabel et Basyl mais également celle de son personnel.

L’objectif d’Isabel est de sensibiliser les gens au fait que les chiens guides sont différents, qu’ils sont dressés, éduqués et civilisés pour vivre au milieu d’une foule en déplacement, ne pas courir après un chat, tous ces détails qui font qu’il n’est pas un chien de compagnie mais devient presque une personne car il travail.

Changer les mentalités

Suite à cette affaire d’autres malvoyants sortent du silence et parle de leur expérience avec des propriétaire peu informés sur la loi. Un avocat d’Inclusion Handicap est monté au front après ces révélations, pour lui ce n’est pas normal que de tels cas puissent arriver et aimerait, grâce à ces cas concrets, faire changer les mentalités.

Illégal de refuser une personnes malvoyante sans raison valable

Il est rappelé que pour pouvoir refuser un malvoyant avec un chien guide il faut avoir des raisons impériales, le fait de mentionner, comme dans le cas d’Isabel, le problème de sécurité est illégal tout comme pour l’hygiène, les chiens guide sont toujours propres car ils peuvent aller partout sans exception, un restaurant, l’avion, un hôtel ou encore les hôpitaux.

Tout établissement refusant un chien guide risque beaucoup car l’amende est salée. Dans le but de défendre les personnes avec handicap contre cette discrimination, deux voies sont possibles, la première est le fait de faire un procès, long mais une indemnité pour discrimination et une amende seront à payer par l’établissement fautif. Deuxième voie, écrire une lettre à la police du commerce en parlant de ce qu’il s’est passé, ensuite cette dernière s’occupera de mener l’enquête et cas échéant d’amender le fautif.

Tout ceci est régi par canton via la loi sur les établissements qui stipule que les lieux ouverts au public ne peuvent exclure une personne en mettant en cause son handicap, donc les patrons d’établissements en tout genre feraient bien de se renseigner avant de refuser une personne avec un handicap, la loi ne laisse que peu de manœuvre et sanctionne très lourdement.


protection_juridique


 

Sur le même sujet

Assurance protection juridique Suisse

CAP protection juridique

Comment souscrire une assurance protection juridique

 



5a245c6dd044c9531478e01d42e10363]]]]]] leo. dictum luctus ut amet, vulputate, ut libero ut dolor. sed Aenean