Harcèlement sexuel : Berne devra livrer des chiffres

Harcèlement sexuel : Berne devra livrer des chiffres


protection_juridique


Harcèlement sexuel : Berne devra livrer des chiffres

Harcèlement sexuel : Berne devra livrer des chiffres ! Le socialiste valaisan Mathias Reynard demande au Conseil fédéral via le conseil national une étude sur l’ampleur du phénomène du harcèlement sexuel en Suisse. La dernière étude sur le sujet date maintenant de 2007 et le Conseil national désire en connaître plus sur le harcèlement sexuel aussi bien sur le lieu de travail que dans la rue. Le conseil national a transmis ce mardi 19 mars avec 93 voix pour, 68 voix contre et 11 abstentions au Conseil fédéral un postulat du socialiste Mathias Reynard en lui demandant une étude sérieuse sur le sujet du harcèlement sexuel. A ce jour, il n’existe aucune étude sur le harcèlement sexuel de rue. Concernant le harcèlement sexuel au travail, la dernière étude date de 2007.

 

Harcèlement sexuel : Une femme sur trois a été victime de harcèlement en France et au Canada !

La dernière étude sur le sujet réalisée en 2018 en France nous montre qu’une française sur trois a été victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail nous explique Mathias Reynard. En 2017, une étude semblable nous informe qu’une femme sur trois a été victime de harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Canada et 21% de ces femmes ont été confrontées à une situation de violence. Selon une autre étude réalisée en Suisse, en ville de Lausanne, le pourcentage de femmes harcelée dans la rue monte à plus de 71%. Selon Mathias Reynard, il faut absolument de nouvelles données pour pouvoir combattre ce fléau, agir et lutter contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail et dans la rue.

 

Harcèlement sexuel : Des amélioration à faire selon Alain Berset !

Le conseiller fédéral Alain Berset reconnaît qu’il faut améliorer le comportement des harceleurs et les réprimander vertement selon la loi. Alain Berset apporte son complet soutien au postulat de Mathias Reynard, un alarmiste qui va certainement mettre à mal les relations normalisées depuis des décennies entre les hommes et les femmes. Selon l’UDC Verena Herzog, il ne faut pas victimiser la femme, une victime qui avec le temps, risque d’être lésée et oubliée a-t-elle plaidé en vain.


protection_juridique


Sur le même sujet

Harcèlement au boulot ? A la victime de le prouver

Malades du cancer à cause de leurs implants

Conseils juridiques



598831f8bb259249d8fad9481426941drrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr luctus felis commodo ut Aliquam quis,