Enquête ouverte contre l’ex-chef de CarPostal

Enquête ouverte contre l’ex-chef de CarPostal


protection_juridique


Enquête ouverte contre l’ex-chef de CarPostal

Enquête ouverte contre l’ex-chef de CarPostal ! L’ancien patron de CarPostal est soupçonné par Fedpol d’escroquerie. Certains membres de la direction pourraient également être inquiétés. Une enquête contre l’ancien chef de CarPostal Daniel Landolf et de son responsable des finances a été ouverte par la police fédérale ; les soupçons portent sur une escroquerie en matière de prestations. D’autres personnes pourraient également être poursuivies dans cette affaire.

 

Une procédure pénale administrative ouverte !

Le porte-parole de la police fédérale ; Fedpol par l’intermédiaire de Cathy Maret, nous informe à la suite d’une information publiée par le journal Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung qu’il s’agit des premiers pas d’une procédure pénale administrative. L’ex-chef de CarPostal et son responsable financier et certainement d’autres membres de la direction risquent une amende jusqu’à 30000 francs ainsi que d’une peine de prison allant jusqu’à 5 ans. Il faudra toutefois plusieurs mois avant que l’enquête de Fedpol soit terminée. Si les faits sont avérés, les principaux accusés devront en répondre par devant le Tribunal pénal fédéral. A ce jour, les enquêteurs de la Fedpol analysent les documents et informations ainsi que tous les e-mails de CarPostal et auditionnent toutes les personnes à même de donner des renseignements importants.

 

Les recherches s’étendent au-delà de 2007 !

La procédure pénale administrative va porter au-delà de la période souvent évoquée de 2007 à 2015. C’est le Conseil fédéral à la demande de Doris Leuthard, ancienne ministre des transports qui a décidé d’allonger la période de recherche de documents et a déjà commencé par des perquisitions en août dernier par la Fedpol.

 

Une nouvelle équipe à la tête de CarPostal a été mis en place !

C’est en novembre 2018 que Christian Plüss à pris la direction de CarPostal. Une nouvelle équipe est en place et d’ancien membres ont dû à nouveau postuler. Sur le plan financier, tout est réglé depuis septembre 2018 avec un remboursement de 205 millions de francs suisse, correspondant à des subventions indues à l’Etat, aux cantons et aux communes. Susanne Ruoff, ancienne patronne de La Poste et tous les membres du conseil d’administration ne font plus partie de CarPostal.


protection_juridique


Sur le même sujet

Comptez 5 heures pour lire les conditions générales

Grattez si vous voulez garder votre permis

Quelle est la meilleure protection juridique ?



odio fringilla porta. tristique accumsan facilisis ut ut felis libero tempus elit.