Elle veut faire virer sa collègue et drogue son café

 

Une employée suisse a été surprise à ajouter des anxiolytiques dans le café de sa voisine de bureau et collègue pour espérer un jour qu’elle se fasse virer. Et ce, depuis près d’un an déjà ! Ces petites drogues avaient pour but de la rendre moins efficace au travail et la diriger tout droit vers le licenciement. Un cas qui relève une fois de plus l’importance de souscrire à une assurance protection juridique privée en cas de litiges de ce genre pour une couverture complète en droit privé.

Une intention des plus méprisables

 

L’auteur du crime s’avère être une Italienne résidente en Suisse, et âgée de 53 ans. Cette dernière a été condamnée, selon la procédure juridique suisse, à 4 ans de prison pour avoir saboté la vie professionnelle de sa collègue entre 2017 et 2018. Elle travaillait pour une compagnie d’assurance basée à Bra (Piémont) en Suisse. Elle a réagi face à quelques rumeurs concernant le licenciement de certains membres du personnel de la compagnie d’assurances. C’est donc ce qui a motivé notre quinquagénaire italienne dans son initiative de saboter la vie professionnelle de sa collègue, qui par ailleurs, occupait un poste similaire.

Passons en revue les faits

 

Cette dernière a donc commencé à verser des anxiolytiques dans le café de sa cible dans le but d’altérer gravement les prestations de sa collègue au travail, dans l’espoir que leur supérieur le remarque et que cela provoquerait son licenciement. Mais malheureusement pour elle, la victime de ce délit a remarqué un jour, après avoir été droguée pendant presque une année entière, que quelque chose clochait. C’est le jour où elle a percuté un arbre en rentrant de chez elle que les doutes ont commencé à s’installer. Son médecin n’avait rien remarqué dans un premier lieu. Les suspicions de la victime se sont alors confirmées lorsque cette dernière a remarqué que tout allait pour le mieux lorsqu’elle était en congé, donc bien loin de son lieu de travail. À son retour, elle a vite remarqué que sa collègue insistait de manière douteuse sur le fait qu’elle prenne son cappuccino. La collègue a décidé de jouer le jeu comme si de rien n’était, mais a pris soin de prélever quelques gouttes de son café servi avec tant de gentillesse. Elle a vite découvert après analyse que le cappuccino contenait une forte dose d’anxiolytiques, un médicament qui provoque une grosse fatigue, accompagné de maux de tête, de vertiges, d’altérations sur la circulation sanguine, et de douleurs musculaires, de quoi bien ternir l’efficacité au travail. Cristiano Burdese, l’avocat de la victime, l’a bien souligné lors du procès juridique.

 

Mais l’Italienne a nié les faits et a décidé de faire appel par rapport à sa condamnation juridique. C’est lorsqu’une vidéo de celle-ci en train de concocter le cappuccino avec toute cette drogue est apparue que les dés ont été jetés. Par ailleurs, leur employeur a affirmé lors du procès juridique qu’aucun licenciement n’était envisagé à l’époque du délit, et que bien au contraire, l’entreprise cherchait à recruter du personnel. Me Alberto Pantosti, une autre femme de droit, a relevé l’inquiétude de la victime, et sa non-compréhension de ces évènements et agissements qui ont quasiment détruit sa vie.

Les assurances protection juridiques pour une couverture et assistance complète

 

Ce genre de cas juridique et litige relève hautement de la vie privée de la victime et du droit. C’est dans ce contexte que l’assurance protection juridique privée présente une valeur inestimable. Que ce soit pour vous aider financièrement, pour appeler un bon avocat pour défendre votre cause, l’assurance protection juridique privée vous assure une couverture totale en cas de litige, avec une assistance et des prestations professionnelles. Les conseils restent toujours les bienvenus en cas de litige juridique, et les assurances sont là pour assurer votre couverture. Les compagnies d’assurances telles que Generali, spécialisées dans la responsabilité et le droit, vous proposent une couverture complète dans tout domaine juridique et tout ce qui relève du droit privé. L’offre « assurance protection juridique Fortuna TOP » reste la plus recommandée pour ce type de couverture juridique totale.

 

Plus de cas juridiques en Suisse :

 

Fraude à l’aide sociale : les jeunes socialistes indignés

Droit du travail, une employée demande 360’000 CHF

Philippe Guignard inculpé pour escroquerie

Hermès : d’anciens collaborateurs font des contrefaçons dans une manufacture parallèle

Ce que proposent les compagnies d’assurance de protection juridique en Suisse