Elle lit son contrat en son entier et gagne le gros lot

Elle lit son contrat en son entier et gagne le gros lot


protection_juridique


Elle lit son contrat en son entier et gagne le gros lot

Elle lit son contrat en son entier et gagne le gros lot ! C’est une histoire comme il n’est possible d’en trouver qu’aux Etats-Unis. Il a suffi à une américaine de lire son contrat d’assurance et ses conditions générales jusqu’au bout pour toucher 15000 dollars. En effet, une américaine ayant souscrit à une assurance voyage remporte 15000 dollars après avoir lu les conditions générales jusqu’au bout nous rapporte ce jeudi 7 mars 2019 les médias. Cette histoire relève l’importance de toujours lire son contrat d’assurance de A à Z souligne le site d’un comparateur d’assurance, SquareMouth basé en Floride et initiateur de ce concours ; « ça vaut la peine de lire » et concernant les conditions générales des assureurs.

 

Une assurance voyage qui lui rapporte 15000 dollars !

La grande gagnante de ce concours est une habitante de Thomaston en Géorgie au Sud-Est des Etats-Unis, Donelan Andrews. Cette femme a souscrit à une assurance voyage sur internet à la société Tin Leg, en prévision d’un séjour à Londres. Tin Leg est une filiale de SquareMouth, initiateur du concours. Après avoir reçu son contrat, l’enseignante de 59 ans décide de lire les conditions générales du contrat jusqu’au bout des 7 pages et se retrouve face à une phrase disant : « si vous avez lu nos conditions générales jusqu’ici, vous êtes l’un ou l’une de nos rares clients à étudier notre police d’assurance jusqu’au bout ». Ensuite, la société Tin Leg invitait ses clients à la contacter pour remporter le gros lot. C’est ce 12 février que Donelan Andrews a été avertie qu’elle était la grande gagnante de ce concours seulement 23 heures après son démarrage.

 

Personne ne lit les conditions générales !

SquareMouth a décidé de créer ce concours « ça vaut la peine de lire » car depuis de très nombreuses années, l’on remarque que les souscripteurs achètent leur assurance voyage sans lire les conditions générales ni les détails de leur contrat d’assurance et pensent être couverts pour tout. Dans le cas de Mme Donelan Andrews, notre enseignante indique au quotidien Washington Post qu’elle a toujours lu les petits caractères ; « je sais que c’est un peu bizarre, mais j’ai appris à lire tous mes contrats pour ne pas me faire avoir »


protection_juridique


Sur le même sujet :

Marie, Lucie : La révision du code pénal est enterrée

Harcèlement sexuel : Berne devra livrer des chiffres

Les soignants « malades » de leur métier



risus ipsum luctus ante. dolor sit mattis non