aide aux victimes d'infraction

Aide aux victimes d’infractions en Suisse

L’aide aux victimes d’infraction en Suisse

Un des avantages que l’on a de vivre en Suisse tient à la possibilité de jouir de différentes formes de protection juridique selon, il faut le préciser, les situations particulières dans lesquelles on peut se retrouver. L’aide aux victimes d’infraction en fait partie et l’on peut dire que les garanties proposées se veulent toujours et davantage satisfaisantes.

En fait, c’est le droit fédéral même qui dispose de cette prise en charge des personnes considérées comme victimes et ce du fait généralement de l’action de tierces personnes, en l’occurrence, les auteurs de l’infraction. D’une manière générale, l’action d’assistance aux victimes est mise en œuvre au niveau de chaque canton et se manifeste notamment par la mise en place de centres de consultation pour servir d’interlocuteurs avec les principales intéressées. Il convient toutefois d’apporter des précisions sur la nature de ces aides aux victimes d’infractions, les conditions pour pouvoir en jouir et les démarches à suivre le cas échéant.

Ce qu’il faut savoir sur l’aide aux victimes d’infraction en Suisse

Une bonne information sur le sujet doit commencer tout d’abord par rendre compte des cas auxquels elle s’applique. En effet, ce qu’il est important de mettre en lumière, et ce dès le départ, c’est bien la nature de ladite aide et des réalités auxquelles elle doit répondre. Aussi doit-on partir de la définition même des personnes à considérer comme étant des victimes. Il s’agit alors de tout individu, homme, femme, qui aurait fait face à une atteinte directe à son intégrité, et ce quelque soit la nature de ladite agression : corporelle, sexuelle ou morale dans le cadre de l’acte délictuel qu’est l’infraction.

Si cette précision est nécessaire dans un premier temps, la manière dont ces aides peuvent se manifester doit être à leur tour exposée dans un second temps. En ce sens, si l’on ne fait qu’en parler de façon générale, l’aide aux victimes telle qu’elle a été définie peut se traduire sous trois formes en Suisse.

Aide aux victimes d'infractions en Suisse

En premier lieu, sa forme privilégiée est celle qui consiste en des conseils après bien évidemment que la victime ait été auditionnée par rapport à la situation à laquelle elle fait face. Cette étape est nécessaire au niveau des centres de consultation pour qu’ils puissent se faire une idée de l’importance ou de la gravité de l’atteinte subie par la victime et afin de mieux l’assister dans la résolution de son problème.

Par ailleurs, et en second lieu, cette aide peut également correspondre à une assistance médicale, voire psychologique, ou bien à une assistance juridique. De ce fait, elle est donc, soit immédiate ou à court terme, soit à moyen ou à long terme. Enfin, l’aide aux victimes peut également se matérialiser par une assistance financière, auquel cas, la solution jugée adaptée à la situation de la victime se serait avérée comme étant l’octroi d’une certaine somme d’argent.

Des conditions ? Quelle procédure ?

Premièrement, il est intéressant de dire que l’aide aux victimes d’infraction peut s’adresser à n’importe quel résident de la Suisse.

De plus, elle peut s’étendre aux personnes victimes d’infraction à l’étranger sous réserves cependant de remplir certaines conditions fixées au préalable par les autorités compétentes en la matière.

Néanmoins, du fait que ces situations sont sérieusement prises au sérieux par ces dernières, le plus important des conditions se résume à l’existence ou à la survenance de cet événement qui dans la plupart des cas reste traumatisant pour les victimes.

Aussi pour pouvoir jouir de ladite aide aux victimes, chaque individu doit pouvoir être en mesure de rendre clairement compte des faits qui se sont déroulés. Pour ce qu’il en est de la procédure, la prise de contact avec les centres de consultation constitue l’étape déterminante, car c’est à partir de là que l’on peut se voir octroyer les différentes formes d’assistance et que l’on est orienté vers les services qui sont les mieux adaptés à notre situation.

 

En savoir plus :

Conseil juridique

Conseiller juridique / Avocat 

Assistance juridique



Praesent mattis tempus Curabitur ipsum mattis Aenean id at vel, eleifend