Tourisme suisse aucune reprise avant 2023 ou 2024

Tourisme suisse aucune reprise avant 2023 ou 2024

Comme dans tous les pays du monde, le tourisme en suisse fait partie des industries qui ont le plus été affectées par la crise sanitaire engendrée par le coronavirus. Selon les statistiques, le secteur du tourisme en Suisse ne pourra pas se relever avant 3 ou 4 ans. La perte de touristes suisses en ville dans tout le pays avoisine les 60 %. Faisant partie des premières destinations touristiques au monde, le manque de visiteurs causé par le coronavirus aura été fatal pour les secteurs liés au tourisme en Suisse, notamment ceux de l’hôtellerie, de la restauration et du voyage.

 

Le secteur du tourisme en Suisse, gravement affecté par la crise

La Suisse fait partie des pays qui ont le plus à offrir au niveau du tourisme. Plusieurs millions de touristes venant de tous les pays du monde choisissent la Suisse pour destination de vacances et de séjour. Particulièrement connue pour ses fabuleux lacs, sa nature et ses activités, notamment le lac Néman aussi appelé lac de Genève dans le canton de Lausanne qui n’est autre que le plus célèbre lac en Europe de l’Ouest, le lac Kandergrund du canton de Berne ou encore ses régions et ses hôtels sur la montagne avec des vues imprenables sur le canton de Zurich, la Suisse aura connu une véritable période noire au niveau du tourisme. Les hôtels et les restaurants, que ce soit en ville ou à la campagne, sont incontestablement ceux qui ont le plus perdu face à cette énorme chute du nombre de touristes qui avaient pour habitude de réserver leurs nuitées pour les vacances en Suisse. Beaucoup de nuitées ont d’ailleurs été annulées face à l’émergence soudaine des restrictions aériennes qui a obligés les touristes à annuler leur voyage en Suisse au dernier moment. Cette année 2020 présente un record jamais atteint auparavant sur le recul des nuitées auprès des hôtels suisses.

Le directeur de la promotion économique, Erik Jakob nous confie que le tourisme aura besoin d’au moins 3 à 4 ans pour se relever de ce désastre monumental. Il faudra donc attendre 2023 ou 2024 avant de voir la branche du tourisme en suisse renaitre de ses cendres. Le manque d’activités touristiques en ville en raison de la perte accru de touristes étrangers a eu pour conséquence l’enregistrement d’une diminution de près de 60 % de l’affluence auprès des villes suisses.

Néanmoins, quelques régions telles que la région du Valais, la région du Tessin et la région des Grisons ont réussi à survivre grâce aux touristes helvétiques qui ont contribué à l’augmentation des chiffres d’affaires durant l’été.

tourisme dans le monde

tourisme dans le monde

Il faut tout de même se préparer

Erik Jakob ajoute que l’industrie du tourisme devrait pouvoir s’appuyer sur une sécurité de planification. Ce dernier reste certain que la saison d’hiver aura tout de même lieu, même si cela se fera sous différentes conditions. Afin que cela se réalise, il faudra mettre un point clé sur la protection et les mesures nécessaires pour permettre aux entreprises liées au tourisme de tourner. Sans oublier l’attente avec impatience de la réouverture des frontières à l’international afin de permettre aux touristes de séjourner en Suisse et de répondre aux offres touristiques suisses.

Mais malgré cela, la peur du voyage touristique et de passer des vacances dans un autre pays pourrait subsister. Les hôtels suisses devront compter sur les voyages d’affaires pour placer quelques nuitées et rehausser leurs chiffres d’affaires.

 

En savoir plus sur l’actualités générales suisses :