La Mobilière : plus de présence féminine

La Mobilière : plus de présence féminine

L’assemblée des délégués de la grande compagnie d’assurances Suisse la Mobilière dont le siège est à Berne a décidé de renforcer la présence féminine au sein du conseil d’administration de la coopérative.

Monsieur Serge Sierro après 15 ans de bons et loyaux services, en raison de la limitation de la durée de fonction quitte le conseil d’administration de l’assureur qu’il avait rejoint 2004.

 

La Mobilière : deux nouvelles administratrices sont élues

Madame Carole Seppey est âgée de 49 ans qui est avocate spécialisée dans le droit de la famille depuis 1988 et a fait ses études de droit auprès de l’université de Fribourg et des sciences économiques de l’université de Zurich. Elle travaille actuellement auprès de l’étude Crittin Delessert & Seppey à Sion. Elle est également membre de la commission d’examen d’avocat du canton du Valais ainsi que de la chambre de surveillance des avocats.

Madame Miquela Testa est âgée de 56 ans a fait ses études à la faculté de droit et des sciences économiques de Zurich est titulaire du brevet d’avocate et de celui de notaires. Elle exerce dans sa propre étude depuis 1992. Elle est également membre des conseils d’administration de la caisse maladie Helsana ainsi que du groupe Coop le leader du commerce de détail en Suisse. Elle exerce également la fonction de vice-présidente du conseil d’administration de la plus grande caisse maladie de Suisse Helsana.

 

La Mobilière : augmentation de la représentation féminine

Ces deux nominations augmentent la représentation féminine au sein du conseil d’administration de l’assureur bernois. Le conseil d’administration compte désormais 26 membres avec 12 femmes et 14 hommes.

La Mobilière donne ainsi un très bon signal à plus de représentation latine ainsi que féminine au sein des conseils d’administration des grandes entreprises suisses.


assurance de gestion


Sur le même sujet

Les détectives privés prêts à traquer les fraudeurs

Axa a versé par erreur deux salaires en décembre

Surveillance par une assurance : la CEDH dit oui



ultricies lectus felis Donec fringilla Praesent mattis sit nunc facilisis velit,