Placement

Les erreurs à ne pas commettre en achetant des parts en SCPI


assurance vie


C’est très certainement l’investissement en vogue actuellement chez les particuliers domiciliés en France. Considéré comme plus sûr, il permet de rentabiliser son placement à moyen ou à long terme tout en recevant une rémunération très rapidement. Selon certains professionnels du métier, la capitalisation totale de 2017 aurait atteint les 50 milliards d’euros. Voici ce que vous devez connaître sur ces formes de placement immobilier.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

L’acronyme désigne une société civile de placement immobilier. Il s’agit d’une forme de placement qui réunit des investisseurs autour d’un projet immobilier. Contrairement à une copropriété, ces derniers détiennent des parts sur les actifs de l’immeuble et tirent une rémunération des baux commerciaux ou particuliers. Aujourd’hui, il est indispensable d’investir dans les meilleures SCPI.

Ne vous trompez pas de SCPI

D’abord, il existe les SCPI de rendement. Il s’agit d’investir dans l’immobilier destiné à la location professionnelle. Les investisseurs détiennent des parts sur la valeur d’un entrepôt, d’un immeuble de bureaux, d’un établissement de santé ou d’un atelier. C’est un investissement stable et rentable qui attire de plus en plus de personnes chaque année. Les SCPI fiscales quant à elles permettent de capitaliser les avantages fiscaux qui seront ensuite reversés. Les SCPI Pinel concernent l’achat de biens immobiliers neufs destinés à la location d’habitation pour les particuliers, et celles qui investissent dans la loi Malraux capitalisent les avantages fiscaux accordés à ceux qui se lancent dans la rénovation d’immeubles anciens. Les SCPI de plus-value vont permettre de capitaliser à plus long terme. Enfin, les OPCI proposent un système mixte qui oscille entre les parts détenues dans l’immobilier et celles détenues dans les produits financiers.

Ne vous trompez pas d’objectif !

Le premier atout d’un investissement en société civile de placement immobilier réside dans la facilité de gestion des biens. L’entretien, la gestion des locations et l’administration sont pris en charge par la structure et les actionnaires sont déchargés de ces tâches. Ainsi, les réparations, les accidents, la perception des loyers et éventuellement la capitalisation de certains revenus comme pour les SCPI fiscales par exemple, ne sont plus un obstacle. Deuxièmement, les investissements sont rentabilisés à plus ou moins long terme. En fonction du type de SCPI choisie, les recettes sont perçues à plus ou moins long terme. Dans le cas des sociétés de rendement par exemple, les bénéfices tirés des baux commerciaux sont assez rapides. Dans les sociétés de plus-value, il faudra attendre que le bien immobilier prenne de la valeur avant de pouvoir capitaliser la plus-value au moment de la revente.

Comment choisir sa SCPI ?

Dans un premier, temps, il est nécessaire de se renseigner le mieux possible en contactant les sociétés spécialisées dans la gestion de patrimoine. Ces dernières disposent d’annuaires très fournis de sociétés dans lesquelles investir. En fonction de votre situation financière personnelle, ils vous indiqueront le placement le plus adapté à vos besoins. Enfin, il faut pouvoir se tenir au fait de l’actualité au sujet du marché immobilier pour pouvoir saisir les opportunités au bon moment. Là encore, l’avantage de passer par le biais d’une société spécialisée réside dans le fait que les professionnels effectuent constamment pour vous ce travail de veille.


assurance vie


 



3e68dc9050d2e7ce8aa768cef2273e97AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ut neque. mattis dolor. elementum ante. elit. Donec commodo