750 millions de dollars : le coût de la pandémie pour Zurich

750 millions de dollars : le coût de la pandémie pour Zurich

750 millions de dollars : le coût de la pandémie pour Zurich

Selon le chef du groupe Zurich Insurance, Mario Greco, le coût de la pandémie du coronavirus est évalué à hauteur de 750 millions de dollars approximativement pour la société. La couverture du déficit généré par les entreprises constitue la plus grosse part des charges dans la facture, plus particulièrement en Europe, indique-t-il au cours d’une entrevue diffusée lundi dans Blick.

En effet, plus de 90 % des sociétés qui opèrent dans la restauration seront intégralement dédommagées des dégâts imputables à la pandémie. Il s’agit notamment de ceux qui ont souscrit une assurance épidémie au niveau de Zurich. Quant au reste, ils auront droit à des compensations grâce aux fonds de solidarité de l’assurance, rajoute-t-il.

crédit suisse

Interviewé par rapport au fait que certaines entreprises ont souscrit une assurance épidémie et non de pandémie, M. Greco souligne que cette question ne touche en pratique que la Suisse. Dès lors, presque partout, les risques qui sont en rapport aux virus ne sont pas inclus dans la couverture.

Vendredi, l’ombudsman de l’assurance privée a divulgué la conclusion d’une expertise. D’après cette investigation, les assurances épidémie sont tenues d’indemniser les dommages liés au coronavirus.

Lors d’un communiqué édité le même jour, Gastrosuisse, la faîtière de la restauration et de l’hôtellerie dévoilait que des propositions ont été déjà arborées par certaines compagnies d’assurance à l’endroit de leurs assurés. Par ailleurs, elle attend des offres plus décentes venant des autres assureurs tels que Zurich. Ce dernier devrait reconsidérer sa décision et majorer sa faible contribution de solidarité avec une allocation complémentaire adéquate.

Une fois de plus, M. Greco insiste sur le fait que l’assureur veut faire preuve d’indulgence concernant le paiement des primes. « Si nécessaire, nous conviendrons d’un délai avec nos clients », précise-t-il. Il rajoute : « En Suisse, nous octroyons en principe un ajournement du paiement, pour les locataires d’immeubles qui appartiennent à Zurich. En parallèle, aucun rappel n’est émis et nous n’engageons pas des poursuites lors du recouvrement des dettes.

 

En savoir plus :



accumsan ultricies lectus Curabitur sit non Donec ut ipsum nec sem, consectetur