Comment s’acheter une maison en suisse

Comment s’acheter une maison en Suisse 

Bien que les prix d’achat soient assez élevés, les Suisses songent à devenir propriétaires d’ici les dix prochaines années. D’après une étude diffusée par Swiss Life mardi, environ trois quarts des familles sont locataires. Cette perspective est justifiée « par la volonté d’avoir plus d’autonomie et les coûts moins élevés », ajoute un expert de la prévoyance.

Swiss Life interpelle, en invoquant Eurostat, qu’avec un rapport de logements en propriété de 43 %, la Suisse présente le taux le plus bas en Europe. Quoi qu’il en soit, cette ambition reste inopportune pour la majorité de la classe moyenne, notamment, dans les régions très convoitées comme Genève. Swiss Life a effectué un sondage en ligne via l’institut Value Quest 875 foyers avec enfants de moins de 18 ans, en mai dernier. Parmi les personnes interrogées, d’une tranche d’âge de 25 à 49 ans, uniquement 37 % étaient propriétaires.

Parmi les locataires, 73 % penchent pour un achat. Uniquement 13 % parmi eux ont affirmé de façon explicite rester locataires. Concernant, les 14 %, ils ont écarté l’idée de devenir un jour propriétaires, à cause de l’insuffisance de fonds.

maison

À combien s’élèvent les fonds propres ?

Pour les futurs propriétaires, les paramètres déterminants sont la dimension de la maison, les coûts sans oublier l’emplacement. Pas moins de 60 % des preneurs potentiels prévoient d’acquérir une maison individuelle. Les personnes questionnées espèrent un achat qui leur procure plus de liberté dans l’agencement. Néanmoins, la plupart des interviewés estiment que c’est indispensable que les frais mensuels pour un bien comparable soient plus élevés en location.

Selon l’étude, en moyenne, une famille suisse doit réaliser des économies pendant huit ans pour pouvoir acheter son logement. Environ la moitié des acheteurs ont une tranche d’âge comprise entre 30 et 35 ans. Pour régler l’achat, la plupart, notamment 92 % allient les fonds propres et l’hypothèquent. En moyenne, l’apport personnel est valorisé à 212 000 francs, avec une hypothèque souscrite de 553 000 francs.

Plus de la moitié, à savoir 52 % de ceux qui ont réalisé des achats sont appuyés par leurs parents ou des proches. Environ 13 % ont profité d’un héritage. Les dissimilitudes varient en fonction des régions linguistiques. Outre-Sarine, pas moins de 48% des fonds propres découlent du compte épargne, pour 13% d’avoirs du pilier 3a, 10% de prélèvements escomptés de la caisse de pension et 21% d’autres sources telles que les avancements d’hoirie, les donations ou des prêts. En Suisse romande, uniquement 33% des fonds propres résultent du compte épargne.

Pour le canton Genève, avec seulement 17% de propriétaires, la Fédération des entreprises romandes a remarqué récemment que devenir propriétaire en zone de développement n’est « pas pratiquement impossible » pour la classe moyenne. Le prix d’une 5 pièce de 105 m2 en propriété par étage est évalué en moyenne à 630’000 francs



fringilla accumsan tempus libero ut porta. libero sit dolor. Aliquam