La BNS, en route vers une baisse des taux (2)

La BNS, en route vers une baisse des taux

La BNS, en route vers une baisse des taux

D’après certains analystes, une baisse des taux d’intérêt par la Banque Nationale suisse (BNS) est inévitable. Le coronavirus affecte considérablement l’économie mondiale et les aides émanant des banques centrales sont sollicitées.

Avec l’effondrement des marchés qui s’est tenu lundi à cause de la prolifération du Covid-19 et une guerre des prix en Arabie saoudite, les intervenants sont pris de panique. La monnaie suisse est passée lundi sous la barre des 1,06 franc pour un euro, un nouveau record depuis 2015.

Est-ce que la disposition suffit ?

La BNS procède régulièrement à l’achat des devises étrangères sur le marché pour diminuer le franc. Les avoirs à vue déposés au niveau de l’institut d’émission ont redoublé de 2,7 milliards de francs la semaine dernière. La BCE « ne peut intervenir que sur le secteur bancaire » a indiquée Valentin Bissat, économiste stratège senior chez Mirabaud Asset Management. Différentes solutions se présentent à l’institut d’émission francfortois :

  • une diminution complémentaire du taux de dépôt de -0,50 % à -0,60 %,
  • une hausse du programme de rachat d’actifs à 40 milliards d’euros par mois,
  • un assouplissement et un développement du programme de prêts (TLRTO)
  • un développement du type de collatéral pour supporter le financement aux PME.

Les trois dernières alternatives semblent les plus plausibles selon Valentin Bissat.

La BNS, en route vers une baisse des taux

Diminution du taux de dépôt

Les experts d’UBS optent pour une diminution de 10 points de base du taux de dépôt. La banque centrale helvétique pourrait alors réduire de 25 points de base à -1,0 % son taux directeur. D’après les professionnels de la banque aux trois clés, « la balance pencherait davantage pour une diminution des taux ». « La BNS doit impérativement agir si la BCE choisit de baisser ses taux jeudi. Autrement, la différence avec la zone euro sera trop faible », ont souligné les analystes de Bantleon.

Place aux doutes

Credit Suisse se montre plus réaliste et prévoit une diminution des taux directeurs à -1,0 % par la BNS uniquement au deuxième trimestre. « Les perspectives économiques mondiales ont été limitées avec l’épidémie de coronavirus. Cela a engendré de nombreux doutes, ce qui a consolidé la demande pour le franc » d’après les spécialistes du groupe bancaire zurichois. Pour le moment, la BNS sera confrontée à une augmentation considérable de la demande en francs. Néanmoins, elle pourrait avoir du mal à gérer « un assouplissement monétaire à l’échelle internationale ».

La Fed penche pour une diminution de ses taux

Le 3 mars, la Réserve fédérale américaine (Fed) a opté pour un abaissement de ses taux directeurs. Lundi, elle informe l’injection d’au moins 150 milliards de dollars par jour afin de soutenir la bonne marche du financement.

Les experts de Credit Suisse prévoient jeudi pour une réaction plus prudente de la BCE, pour ne pas contraindre la BNS à suivre le 19 mars. À l’inverse la BCE devrait épater les marchés avec une diminution des taux de 20 points de base ou plus.



vel, libero efficitur. eleifend in felis quis ut