straumann-baisse-chiffre-daffaire

Straumann : baisse du chiffre d’affaire à venir

Une baisse du chiffre d’affaires inéluctable

Une chute du chiffre d’affaires est prévue par l’équipementier de l’industrie chirurgicale dentaire, a notifié le directeur financier Peter Hackel lors d’un communiqué lundi au site d’informations The Market. Effectivement, le développement de Straumann sera freiné pour cette année. Sur le long terme, les perspectives restent inchangées, affirme-t-il.

Les ventes de l’entreprise ont nettement diminué durant les semaines de confinement. Les différences varient d’un pays à un autre, a commenté le directeur. L’établissement tente de se rattraper dans les zones où les mesures de restriction ont été allégées. Il n’est pas encore permis de parler d’une normalisation. Un recul est inévitable, soutient Peter Hackel.

straumann-baisse-chiffre-daffaire

Une rude décision à prendre

Selon le dirigeant, le contexte actuel est loin d’être comparable, avec celle de la crise financière qui s’est avérée nettement plus grave. « En 2009, nous avons vendu en grande partie des implants à parois parallèles de bonne qualité. » Pour l’heure, les implants sont proposés sous formes variées et avec des propositions de prix assez diversifiées.

À en croire le dirigeant, la situation actuelle n’est aucunement comparable avec celle vécue lors de la crise financière. « En 2009, nous proposions essentiellement des implants à parois parallèles de qualité supérieure. » Actuellement, les implants sont vendus sous différentes formes et dans diverses catégories de prix. Le portefeuille produit est assez étendu.

« Durant la crise financière, les marchés émergents et les autres marchés de croissance ne constituaient que 50 % des ventes, contre 75 % aujourd’hui », enregistre Peter Hackel. Le chiffre d’affaires potentiel est évalué à 14 milliards de francs, à confronter au milliard en 2009.

La décision proclamée en mi-mai était assez pénible, confirme le directeur financier. En effet, cela impliquait la suppression de 660 postes, entre autres 9 % du personnel. Il considère que ces séries de mesures vont permettre de compenser les impacts de la crise de coronavirus. Par ailleurs, Peter Hackel a notifié que Straumann a doublé ses effectifs en trois ans.

 

En savoir plus sur les gestions de risques d’entreprises



lectus felis Phasellus dolor. amet, ut