Résultats des assureurs privées en 2019

Résultats des assureurs privées en 2019

2019 : une année satisfaisante pour les assureurs du secteur privé

L’augmentation de la valeur des primes y est pour beaucoup dans l’obtention de ce résultat incontestablement encourageant pour les principaux concernés. Ceci s’explique à priori par le fait qu’à partir du moment où l’économie se développe, les ressources en tout genre s’accumulent et constituent une masse importante qui appelle à être assurée. Cette situation profite bien entendu aux assureurs qui n’ont plus qu’à adapter leurs offres à la demande, aux attentes des souscripteurs et à la spécificité desdites valeurs à couvrir.

Une réalité démontrée par les chiffres

L’exercice correspondant à l’année 2019 a été fructueux et ce n’est pas qu’une impression. Une comparaison avec les données de l’année précédente et en l’occurrence, celles de 2018 telles que leur ont rapportées l’Association suisse d’assurances (ASA) auront vite fait de démontrer l’existence d’une nette croissance.

En effet, par rapport à la période concernée, celle de 2019 aura enregistré respectivement une hausse de 1, 7 % dans le domaine des assurances des biens et de 0,6 % dans celui des assurances de personnes. Cette augmentation du volume des primes s’est fait dans le premier cas grâce à l’assurance incendie et les résultats des autres contrats couvrant notamment les aléas climatiques ainsi que les dégâts matériels.

Résultats des assureurs privées en 2019

De même, l’assurance vie a également eu des impacts positifs sur les assurances non vie en question puisque les souscriptions sont motivées par la nécessité d’adjoindre aux premiers des couvertures complémentaires qui se traduisent notamment en assurances maladie ou en assurances contre les accidents. Or, comme ces dernières touchent à un domaine où les coûts vont en croissant, le volume des primes n’en est que plus décuplé.

Spécificité du secteur de l’assurance automobile

Contrairement à ce qui prévaut dans le secteur médical su évoqué, le secteur de l’assurance automobile pourrait connaitre pour sa part un recul en termes de volume des primes étant donné qu’en ce qui le concerne, c’est plutôt une baisse des coûts qui est observée. Ainsi, c’est une diminution estimée à 0,5 % qui caractérise ce secteur. Par ailleurs, on constate notamment des hausses évidentes que ce soit à l’endroit des assurances vie collectives ou de celles individuelles. La seconde affiche néanmoins une croissance plus importante, car elle répond aux besoins des souscripteurs qui aspirent uniquement à se doter d’une couverture du risque et de ce fait accusent un regain d’intérêt.



fringilla facilisis mi, odio non mattis