Crise du coronavirus  Groupe Mutuel affirme disposer des réserves nécessaires

Crise du coronavirus : Groupe Mutuel affirme disposer des réserves nécessaires

Crise du coronavirus : Groupe Mutuel affirme disposer des réserves nécessaires

Pour faire face aux effets néfastes de la crise du coronavirus dans le futur, l’assureur valaisan a augmenté ses réserves. L’exercice 2019 du Groupe Mutuel a été clôturé avec une augmentation de plus d’un tiers du bénéfice même avec une contraction des recettes. Le bénéfice consolidé est de l’ordre de 485 millions de francs, une nette amélioration de 37 % sur un an, révèle le Groupe Mutuel lundi.

Les placements du groupe établi à Martigny ont permis à la firme de présenter un résultat net de 262 millions de francs. Cela a d’ailleurs concouru à l’augmentation du bénéfice. Toutefois, le chiffre d’affaires a diminué de 3,6 %, pour outrepasser les 5,4 milliards de francs. L’exercice 2019 est le deuxième à être soumis à la récente forme juridique (Groupe Mutuel Holding).

Plus de 1,3 million de clients enregistrés dans le groupe

Vers la fin de l’année 2019, le groupe mutuel dénombrait plus de 1,3 million de clients dans son activité principale, la santé. En cadence annuelle, la compagnie a enregistré une légère augmentation même après avoir perdu 10 000 assurés dans l’assurance obligatoire. En ce qui concerne l’activité santé, le chiffre d’affaires a connu une hausse pour passer à 4,6 milliards de francs.

La section entreprise (assurances perte de gain et accident) recense 24 000 clients. Les recettes ont augmenté de 12 % pour atteindre 528 millions de francs. Quant à l’assurance vie, les primes perçues ont diminué de 2,3 % à 85,2 millions.

Crise du coronavirus  Groupe Mutuel affirme disposer des réserves nécessaires

À titre de rappel, Groupe Mutuel a indiqué fin octobre que le paiement des primes excédentaires de l’assurance maladie obligatoire à ses clients allait se faire d’ici la fin de l’année. Il s’agit notamment des 100 millions de francs.

Avec une faible augmentation des coûts de la santé, l’assureur envisage d’aplanir les primes de 1,6 % dans l’assurance obligatoire. Une réduction qui va toucher environ 75 % des clients.

Les répercussions de la crise sur les placements.

L’année 2020 est parsemée d’embûches pour l’entreprise, qui prévoit son résultat financier obturé par les marchés boursiers. « Les placements futurs seront affectés par la crise liée au Covid-19 », souligne le directeur général Thomas Boyer, mentionné dans le communiqué. L’assureur ne souhaite pas se prononcer par rapport aux perspectives pour cette année. « Toutefois, cette crise ne devrait avoir aucune répercussion sur les primes 2021. Les réserves permettent d’atténuer les séquelles de ce type d’événements inhabituels et singuliers, » indique le patron du Groupe Mutuel. Ce dernier aspire à des bases financières solides.

 

En savoir plus sur la gestion des entreprises:

 



dapibus vulputate, mattis justo dictum ut amet, neque. facilisis mi,