référendum enfants

Un référendum pour déterminer les déductions fiscales pour les enfants

Un référendum pour déterminer les déductions fiscales pour les enfants

Est-il nécessaire de majorer les déductions fiscales pour les enfants ? Le PS aurait recueilli le nombre de signatures indispensable afin que le peuple puisse voter. En effet, le peuple suisse devrait exprimer son point de vue concernant les déductions fiscales pour les enfants : pour ou contre ? Le PS a pu rassembler les 50 000 signatures nécessaires pour un référendum, a souligné jeudi le président du parti Christian Levrat. Il envisage de faire le dépôt le 14 janvier 2020.

Actuellement, nous avons réuni environ 56 000 signatures certifiées, a certifié le Fribourgeois lors d’un entretien au « Blick ». Approximativement 6000 autres sont en cours d’authentification. En parallèle, le parti poursuit la collecte de signatures.

Au cours de la session d’automne, le Parlement a résolu de rehausser la déduction générale par enfant insérée dans la loi sur l’impôt fédéral direct, contre la recommandation du Conseil fédéral. Le montant actuel qui était de 6500 francs passera à 10 000 francs par enfant. D’après les calculs effectués par la Confédération, les pertes fiscales sont estimées à la hauteur de 350 millions de francs approximativement, plus précisément 35 fois plus par rapport à ce qui a été prévu.

À l’origine, le gouvernement souhaitait permettre aux familles de profiter de déductions plus élevées pour les frais de garde des enfants par des tiers (25 000 contre 10 100 francs actuellement). Le but du projet était d’encourager le mariage entre famille et carrière, notamment en incitant les mères compétentes à exercer son activité professionnelle. La disposition fait partie intégrante de l’initiative consistant à lutter contre le manque de personnel qualifié.

référendum déduction fiscale enfants

Réduction fiscale au profit des riches

Pendant le débat, le Parlement a fini par appuyer une proposition du PDC qui consistait à redoubler la déduction générale pour les enfants sur le revenu imposable. Par ailleurs, la plupart des classes bourgeoise souhaitaient également décharger les familles qui s’occupent de leurs petits à la maison.

Toutefois, ni la classe moyenne ni les familles ne vont bénéficier d’une quelconque aide, à l’exception de ceux qui profitent des hauts revenus. Effectivement, près de 45 % des familles avec enfants ne versent pas d’impôt fédéral direct. Aussi, elles ne tireront aucun profit par rapport à la mesure prescrite par la Droite, répliquent les opposants, à savoir le Conseil fédéral, qui dénonce un « cadeau fiscal pour les riches ».

Devancée par les socialistes avec les Verts et les Vert’libéraux, la collecte des signatures a débuté en octobre. Pour qu’un référendum soit exposé au peuple, 50 000 signatures doivent être amassées dans un délai de cent jours.

 

En savoir plus :



mattis Sed ipsum fringilla lectus dapibus libero velit, non libero. odio dolor.