payer moisn suisse impôts

Comment payer moins d’impôts en suisse ?

Comment payer moins d’impôts en suisse ?

Au début de chaque année, les contribuables suisses sont tenus d’établir la fameuse déclaration fiscale pour s’acquitter de leurs impôts. À ce stade, vous pourrez encore faire appel à un professionnel pour vous aider afin d’optimiser votre déclaration pour l’année en cours et de payer moins d’impôts. En vous focalisant principalement sur la prévoyance vieillesse, du bien immobilier ou des donations, vous pourrez influer de manière conséquente sur votre facture fiscale. Pour vous donner un petit aperçu, voici les points importants à maîtriser concernant les impôts en Suisse afin de vous permettre de diminuer considérablement vos impôts.

Cotisez au troisième pilier

Une personne mal informée à propos des caractéristiques du modèle fiscal en suisse est exposée aux risques d’avoir à payer trop d’impôts. Pour prévenir cela, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour bénéficier de leurs conseils avisés. À noter que vous avez le droit de déduire intégralement les cotisations au pilier 3a du revenu imposable. Indépendamment du fait que le montant soit versé dans un compte d’épargne 3a ou dans un fonds de prévoyance, les paiements sont cependant plafonnés.

Réalisez des rachats dans la caisse de pension

Réalisez des rachats dans votre caisse de pension en vaut le coup sur le plan fiscal étant donné que ces montants peuvent être également déduits du revenu imposable. Pendant le retrait, un taux d’imposition plus bas est appliqué, identiquement comme pour le pilier 3a. Il est d’ailleurs plus rentable d’échelonner les rachats sur plusieurs années plutôt que de réaliser en une seule fois. Toutefois, avant de réaliser un rachat, il est préconisé de consulter l’état financier de votre CP.

 

payer moins d'impôts en suisse

Programmez les rénovations

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les frais de rénovations sont également déductibles du revenu imposable. A savoir que le fait de rassembler les petits montants sur une seule année vous permet de profiter du forfait. Pour l’administration fiscale, la date de la facture est la date de référence.

Organisez le déménagement

Dans le cas où vous envisagez de déménager, il faudrait réfléchir particulièrement à la date. Vous devrez prendre en compte que le paiement des impôts sur le revenu et la fortune au niveau de la commune et du canton doivent se faire au 31 décembre. À l’inverse, il est conseillé de déménager préalablement la fin de l’année.

Ajournez la vente immobilière

Quant aux propriétaires qui songent à vendre leur bien immobilier, ils devraient attendre quelques années en vue de diminuer l’impôt retenu sur la plus-value immobilière. Cet impôt est fixé sur la durée de possession du bien par le propriétaire : plus cette durée sera longue, plus la charge fiscale sera diminuée. Chaque canton dispose d’un régime fiscal qui lui est propre. Toutefois, à partir de 25 ans d’acquisition, la plus-value n’est pas imposée.

Déduisez les intérêts hypothécaires

Les intérêts hypothécaires sont par ailleurs décomptés du revenu imposable. En conséquence, s’acquitter de votre dette hypothécaire n’est pas toujours la meilleure option vu que cela ne ferait qu’augmenter votre charge fiscale. Dès lors, la valeur de la dette devra être appropriée à la hauteur des revenus, particulièrement à la retraite.

Amortissez indirectement la dette hypothécaire

En cas d’amortissement de la dette hypothécaire dans le cas des exigences bancaires, l’amortissement indirect est souhaitable. Cela implique que le remboursement est opéré via le troisième pilier. De la sorte, le solde de la dette hypothécaire demeure constant, de même que le montant des intérêts hypothécaires, déductibles du revenu imposable.

Réalisez une donation pour une organisation d’utilité publique

Pour ceux qui ont les moyens, le fait de réaliser une donation de leur vivant aux bénéfices d’une organisation d’utilité publique est d’ailleurs un procédé pour diminuer votre impôt fiscal. En principe, la valeur la plus élevée est déductible jusqu’à une limite de 20 % de votre revenu net. Les dons qui outrepassent ce seuil devront être validés par un justificatif.

 

payer moins en suisse

Profitez des déductions grâce à vos enfants

Pour chacun de vos enfants mineurs, vous avez la possibilité de déduire un certain montant de votre revenu. Les déductions en question varient d’un canton à un autre. En outre, même si vos enfants ont atteint leur majorité, vous pourrez tout de même profiter des rabais fiscaux dans le cas où ces derniers suivent encore une formation.

Échelonnez le retrait des capitaux de prévoyance

À l’approche de la retraite, espacez le retrait des avoirs du CP, de libre passage et du pilier 3a sur plusieurs années pour profiter d’une économie fiscale conséquente. Pour le calcul des impôts dus au versement, l’organisation fiscale additionne généralement le montant des retraits réalisés au cours d’une même année, y compris ceux du conjoint. La répartition des retraits sur plusieurs années limite la progression fiscale.

Planifiez votre succession

Dans de nombreux cantons, les enfants sont exemptés d’impôts sur les successions et les donations. Néanmoins, pour les cantons de Vaud et de Neuchâtel, les enfants sont déchargés d’impôts sur les donations uniquement jusqu’à un montant de 50 000 francs. Il est donc conseillé d’échelonner les donations de son vivant, en prenant en considération de ces paramètres. À noter que les concubins sont souvent soumis à un tarif semblable aux personnes n’ayant aucun lien de parenté.

Consultez des experts

Le précepte fiscal est d’une grande complexité en Suisse, de par les nombreuses nuances aperçues au niveau des cantons. De ce fait, pour soulever vos doutes et éviter les erreurs, il serait judicieux de collaborer avec un chevronné comme l’entreprise We Fidu. Pour faire valoir vos droits et payer moins d’impôt, cette option vous sera plus profitable.

 

En savoir plus sur les économies d’impôts :



libero. ut felis ultricies massa Praesent efficitur. eget sed