getax

GeTax

GeTax, un outil à mettre à profit

Les contribuables du côté de Genève ont la possibilité depuis l’année 2002 de gérer sur ordinateur les données relatives à l’imposition des personnes physiques telles que l’administration fiscale cantonale les exige. Bien que l’application GeTax existe de ce fait depuis plus d’une dizaine d’années, beaucoup en ignorent encore l’intérêt ainsi que les dernières fonctionnalités.

Le passage au numérique reste toujours quelque peu freiné par des contraintes aussi bien d’ordre matériel que pratiques. En effet, le coût de cette transition peut être plus ou moins onéreux pour les différentes administrations, et ce en fonction des priorités de chaque État.

De même, le côté pratique, si nous pouvons qualifier ainsi la capacité du grand nombre à assimiler les procédures modernes de gestion des affaires publiques, reste le plus grand défi à relever. La raison expliquant cela est que pour une pérennisation de ces nouvelles manières de procéder, il est indispensable que l’ensemble de la population ait des opportunités égales même si le choix d’opter pour la technologie ou de privilégier le traditionnel reste libre. Si le problème ne se pose pas de manière trop prononcée à l’égard des personnes morales du fait de l’adaptation des sociétés à l’environnement extérieur en perpétuelle évolution, les personnes physiques sont celles qui courent le plus le risque de ne pas suivre la cadence.

getax

En raison de la trop grande diversité, on peut d’ailleurs rencontrer des situations tirant vers l’extrême. Les générations actuelles, celles qui sont nées en plein dans l’ère du numérique posent relativement de réticences et se montrent même peu familiarisé avec les procédures traditionnelles. Néanmoins, il serait peu sage de généraliser, car cela peut également dépendre du milieu d’où on est issu et de la culture.

Ainsi, les personnes d’un certain âge ne sont pas forcément celles qui ont le plus besoin d’assistance. Quoi qu’il en soit, l’application GeTax a été conçue dans l’espoir certainement d’alléger la gestion des affaires fiscales pour le plus grand nombre. Une présentation plus ou moins détaillée de l’application nous permettra d’avoir une idée de la manière dont elle répond à cette exigence.

Application à télécharger ou à utiliser en ligne

Puisqu’il s’agit d’un logiciel pouvant être utilisé de manière individuelle, la première option qui s’offre aux Genevois est de se procurer GeTax et de l’installer sur leurs ordinateurs personnels. Pourtant, une seconde option a été donnée aux utilisateurs à savoir la possibilité de se servir de l’interface directement proposée en ligne. Dans l’un ou l’autre des cas, plusieurs démarches sont à suivre avant de pouvoir en bénéficier.

Tout d’abord, en ce qui concerne les usagers qui auront choisi la deuxième option, il sera nécessaire de disposer au préalable d’un compte e-démarches. C’est alors à partir d’un identifiant personnel et d’un mot de passe que chacun des utilisateurs pourra accéder à la plateforme qui contient le formulaire de déclaration en ligne et suivre les étapes menant à son élaboration et à son achèvement.

Contrairement à ceux qui auront téléchargé l’application, ces derniers n’auront pas la possibilité de travailler en hors connexion ni de dresser plusieurs déclarations à partir du seul compte.

Les principales fonctionnalités

Souvent, la question sur les pièces justificatives dont on dispose sous format papier peut mener certains usagers à hésiter sur leur recours au logiciel. Ainsi, on se dira qu’en plus de l’effort sollicité par la manipulation du logiciel, il nous faudra encore recourir à la bonne vieille méthode pour envoyer les documents accessoires à la déclaration. GeTax semble écarter ce problème en permettant aux utilisateurs de joindre lesdites pièces sous format PDF.

Par ailleurs, une autre question qui pourrait se poser est : comment être sûre que notre déclaration a bien été envoyée ? En fait, cette inquiétude apparaît pour toute transaction réalisée via les outils modernes et qui n’ont nécessité aucun contact avec les personnels de l’administration.

En d’autres termes, la question est : qu’est-ce qui va remplacer l’accusé de réception que l’on reçoit normalement après avoir déposé un dossier auprès de l’administration ? En fait, certaines mesures ont été prises dans ce sens pour rassurer les utilisateurs. C’est d’ailleurs une condition de l’opérationnalité du logiciel. Une fois la déclaration remplie et si vous décidez de l’envoyer sous format électronique, vous devriez vous référer au statut affiché sur l’interface.

En principe, pendant l’édition de votre déclaration, il est indiqué « en cours de saisie ». Une fois validé et envoyé avec toutes les pièces requises, le statut passe à « déposée ». Dans le cas où, il reste quelques justificatifs à joindre, le statut indiqué est « en attente de la fiche de synthèse ». Bref, il est reste possible de s’assurer à chaque instant de la situation de notre déclaration.

 

En savoir plus :



venenatis, libero. Aliquam Curabitur at ultricies