décla impot suisse

Déclaration d’impôts par une fiduciaire suisse

Déclaration d’impôts et fiduciaire suisse : tout ce qu’il faut savoir

Les démarches pour la déclaration d’impôts et fiduciaire suisse sont assez complexes. L’impôt sur le revenu suisse est constitué d’un impôt fédéral, d’un impôt cantonal et d’un impôt communal. Les règles apposées ainsi que les étapes à suivre ne sont pas identiques et dépendent de plusieurs paramètres : frontalier ou résident, niveau de salaire ainsi que le canton de travail. Par ailleurs, le nombre de cantons ne facilite pas les procédures pour la déclaration fiscale en Suisse. Cette petite éditoriale récapitule les points saillants à retenir concernant l’impôt en Suisse.

Fiduciaire suisse : qui sont les personnes concernées ?

En Suisse, les particuliers sont tenus de s’acquitter des impôts sur leur revenu et sur leur fortune. En outre, d’autres impôts vont être additionnés. L’impôt sur le revenu suisse concerne toute personne physique résidant en Suisse. Une personne est estimée comme résident suisse à partir du moment où elle demeure dans le pays :

  • durant 30 jours au moins et y pratique une activité lucrative ;
  • pendant 90 jours au moins sans y pratiquer d’activité lucrative.

Les personnes qui séjournent en Suisse sont imposables sur leur revenu en Suisse. Concernant les personnes qui ne résident pas en Suisse, mais qui y travaillent, elles ne devront payer que l’impôt suisse sur les revenus dérivant de la Suisse.

déclaration impôts par une fiduciaire suisse

Calcul de l’impôt suisse : comment ça se passe ?

Chaque canton au niveau de la Suisse détermine ses propres règles fiscales. De ce fait, les règles applicables à l’imposition d’un contribuable varient en fonction de son lieu de travail. En Suisse, les familles doivent se soumettre à une imposition globale pour ce qui relève de l’impôt sur le revenu. En principe, un foyer fiscal est composé de :

  • personnes célibataires ou mariées du moment que les conjoints demeurent ensemble ;
  • enfants mineurs.

Quels sont les revenus imposables ?

Les procédures ainsi que le taux d’imposition appliqué diffèrent d’un canton à autre. Chaque canton s’appuie sur ses propres règles fiscales ce qui justifie la grande complexité du système fiscal suisse. A noter que certaines règles communes sont de vigueur. Quoi qu’il en soit, le mode de calcul de l’impôt en Suisse est tout de même plus aisé par rapport à d’autres pays. L’ensemble des revenus encaissés par la famille est soumis à l’impôt. Il s’agit notamment :

  • des salaires
  • des revenus fonciers
  • des revenus mobiliers
  • des revenus professionnels.

Que peut-on dire des charges déductibles ?

Chaque canton au niveau de la Suisse applique leurs propres règles en ce qui concerne les charges déductibles. Entre autres, les charges soumises en déduction sur l’intégralité des revenus imposables sont notamment :

  • les frais professionnels
  • les pensions alimentaires allouées
  • les donations
  • les frais de garde d’enfant
  • les intérêts des emprunts.

impôts en suisse

En savoir plus :



leo dapibus ultricies felis suscipit id at ut felis ut eleifend pulvinar