Administration fiscale

Administration fiscale


Déclaration d'impôts


Administration fiscale

Du nouveau pour tous les contribuables et leur administration fiscale ; Il s’agit d’un projet pilote ; le CAT, Centrale d’Appel Téléphonique qui fonctionne via l’application skype. Vous pouvez maintenant appeler l’administration fiscale par visio conférence. C’est ce qu’annonce Pascal Broulis, conseiller d’Etat. Le thème de cette opération est « les impôts ont un visage ». Cette centrale d’appel téléphonique propose 26 collaborateurs de l’administration fiscale et à répondu à plus de 188000 appels en 2015 avec empathie pour que tous les contribuables puissent résoudre leurs problèmes d’impôt plus facilement.

 

Limiter les difficultés de paiement 

L’administration fiscale souhaite également a partir du prochain été de limiter les difficultés de paiement des concitoyens. Pour cela, il sera adressé aux contribuables qui ne règlent pas leurs acomptes échus un relevé des montants déjà réglés, cela afin de ne pas mettre le contribuable dans une position fâcheuse et limiter les difficultés de paiement. Pascal Broulis souligne le fait qu’il faut 3 années pour rattraper le retard d’impôt d’une seule année.

Diminuer les déclarations avec papier 

L’administration fiscale rêve que tous les Suisses puissent déclarer leurs impôts par le net. Mais ce n’est pas encore le cas bien même qu’il existe une belle progression de la déclaration électronique. Pour les déclarations d’impôts, l’administration fiscale a reçu près de 59% de retours par le net, ce qui est déjà très encourageant. Un des problèmes de l’administration fiscale est de faire comprendre aux fiduciaires.

 

Diminuer les sommations 

L’administration fiscale a un grand problème avec les sommations aux contribuables. Il y a eu encore 100000 sommations en 2015, ce qui est beaucoup trop. L’administration fiscale cherche à diminuer ce chiffre qui revient très cher aux cantons sans qu’il puisse être facturé aux contribuables. En dernier lieu, il y aura une aide aux personnes taxées d’office ; il y en a 18000 qui ne s’occupent pas de leur obligation fiscale.


impots


 

Sur le même sujet

Fini l’obligation de signer sa déclaration d’impôts

Fisc Suisse : Des rentrées fiscales non-attendues

La Fraude fiscale, tout savoir de la situation en Suisse

 



cd617cb65957a1afb42c62fff71f3340CCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC dictum Curabitur tempus fringilla Donec ut commodo dapibus felis sem, suscipit