Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois

Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois


LPP


Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois

Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois ! Les caisses de pension vont mieux grâce à l’évolution des marchés financiers à la hausse en ce début d’année. La situation des caisses de pension s’améliore avec d’excellentes répercussions positives sur les avoirs du 2ème pilier en Suisse. En trois mois, les caisses de pension ont supprimé toutes les pertes subies sur toute l’année 2018 selon le cabinet de conseil WTW ; Willis Towers Watson. Il faut savoir que le rendement des investissements est à un point très élevé, le meilleur rendement possible depuis les 9 dernières années et il faut en profiter à fond. Le taux de couverture à augmenté de 1,8 point à hauteur de 104,1%. C’est donc un point très positif pour le rapport entre fortune et rentes des caisse à verser. En dépassant un taux supérieur à 100%, les caisses de pensions peuvent tenir tous leurs engagements. C’est donc une bonne nouvelle pour tous après la chute des cours à la fin de l’année 2018.

 

Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois : Un cycle marqué par l’instabilité !

La situation s’améliore, mais cela reste inhabituelle ; les portefeuilles-types sont généralement pondérés pour limiter la casse liée à des marchés actions. Toutefois, Les obligations depuis le début de l’année profitent d’une bonne tendance alors même cette période faste devrait nous être défavorable ; Nous avons affaire en ce moment à 2 trimestres marqués par une certaine instabilité nous dit Adam Casey, spécialiste des fonds de pension chez Willis Towers Watson.

 

Les pertes subies en 2018 effacées en trois mois : Un cycle qui doit s’inscrire dans la durée !

Pour WTW, il s’agit d’une situation idéale pour continuer le redressement des caisses de pension, mais il n’est pas certain que cette tendance à la hausse puisse s’inscrire dans la durée. Au dernier trimestre 2018, la tendance des marchés financiers étaient médiocres avec une faible inflation, une sorte de minikrach boursier et tout le monde comme les banques pensaient réviser leur politique monétaire. Peu de temps après, dès le 1er mois de l’année 2019, c’est tout le contraire « il semble qu’un cycle se tourne et qu’un risque de récession imminente s’ouvre à nous » indique Adam Casey de WTW, qui publie une étude sur les caisses de pensions chaque trimestre.


LPP


 

Sur le même sujet

Les employés de la Ville débraient pour leur LPP

Les caisses de pension construisent-elles trop ?

Bientôt des rentes de « misère » à la retraite !



tristique dolor libero. fringilla mattis ut dolor. justo commodo