Les avoirs de vieillesse moins rémunérés

Les avoirs de vieillesse moins rémunérés


LPP


Les avoirs de vieillesse moins rémunérés

Les avoirs de vieillesse moins rémunérés ! La Commission fédérale de la prévoyance professionnels va décider cet automne si les avoirs de vieillesse passeront à un taux d’intérêt moindre ; c’est-à-dire d’abaisser le taux d’intérêt des avoirs de vieillesse de 1% actuellement à 0,75%. C’est à la suite d’une recommandation de la Commission fédérale de la prévoyance professionnelle que l’on doit d’abaisser les avoirs du 2ème pilier dès 2019. Cette commission devait légiférer sur plusieurs variantes entre 0,75% et 1,25% et c’est à une petite majorité qu’elle a décidé ce taux définitif à 0,75%.

Depuis 2002, les avoirs de vieillesse bien moins rémunérés !

Souvenez-vous, en 2002, les avoirs de vieillesse étaient rémunérés à hauteur de 4% minimum. Entre 2009 et 2011, ces avoirs de vieillesse étaient encore de 2% et maintenant, les recommandations de la commission fédérale de la prévoyance professionnels sont de 0,75%. Quand allons-nous stopper cette baisse et y à t’il un plancher à ne pas atteindre ? L’on nous dite que l’organe suprême paritaire est en droit de fixer un taux plus élevé, mais uniquement si la situation financière le permet nous indique le communiqué de la Commission fédérale.

Quelle est la méthode de calcul du Conseil fédéral ?

C’est l’évolution des obligations de la Confédération et des actions et obligations ainsi que le marché de l’immobilier qui fixe le taux des avoirs de vieillesse. C’est depuis ce printemps que la commission à décidé de son nouveau calcul. Avec le même principe que l’ancienne formule, la commission va tenir plus compte de l’évolution des taux d’intérêt et des actifs des caisses de pension. La commission souhaite maintenir encore pendant 3 années l’ancienne méthode tout en proposant la nouvelle méthode de calcul.

Les patrons Suisses fâchés !

Les caisses qui gèrent le 2ème pilier font des performances moyenne de 5,5% alors même que l’on propose que 0,75% pour les avoirs de vieillesse ; c’est un scandale pour l’Union syndicale Suisse. L’association Suisse d’assurances va plus loin que l’Union Patronale Suisse qui préconise un taux de 0,25%. Pour Travail Suisse, il fallait maintenir le taux de 1% d’autant plus que la situation des assureurs est stable. Tout le monde n’est pas d’accord sur le sujet et le dialogue est ouvert avec la commission fédérale !


LPP


 

Sur le même sujet

Préretraite

Plus de rente à vie pour les conseillers Fribourgeois

Le déficit du 2ème pillier inquiète



192f1fd824b2802652dd60be9371d4d4>>> velit, sed ut dolor. ut tempus Nullam