Assurance accidents après un licenciement

Helvetia : excellents résultats en assurances vies collectives

Prévoyance : davantage d’assurés viennent souscrire chez Helvetia

L’assureur Helvetia a misé dans le secteur de la prévoyance professionnelle. La firme affiche une hausse du nombre de ses assurés. Au cours d’une année, le volume des primes a majoré de 2 % à 2,66 milliards de francs, d’après une annonce de l’entreprise mercredi.

Les primes périodiques ont connu une hausse de 2,5 % à 1,30 milliard. Quant aux primes uniques, elles ont redoublé de 0,6 % pour toucher les 1,36 milliard. « Cette croissance a été effective en grande partie grâce aux solutions semi-autonomes » indique le communiqué.

Le nombre d’assurés a haussé de 5 % pour arriver à 247 411. Quant aux contrats collectifs, une augmentation de 3 % a été enregistrée pour atteindre 18 019. « Face aux conditions-cadres utopiques qui affichent un taux de conversion trop élevé dans l’assurance obligatoire LPP, Helvetia maintient la politique d’inscription restrictive.

Les frais d’exploitation ont diminué de 2 % pour arriver à 101,1 millions. Par assuré actif, une réduction des frais de 8 % à 438 francs a été validée. Un taux minimum de 1 % s’applique aux avoirs de la LPP obligatoire. Par ailleurs, les avoirs obligatoires ont augmenté de 1 %.

Concernant les affaires qui sont soumises au taux minimum, Helvetia a accordé 654,2 millions de prestations aux assurés. De cette manière, le taux de versement est passé de 92,2 %, contre 90,5 % en 2018. Une tranche de ce montant a permis de consolider les réserves.

La performance nette évaluée sur la base de la valeur du marché était de +5,17 %. C’est en partie grâce au développement positif des actions sur le marché, le maintien de la diminution des taux et son produit, l’augmentation des cours des obligations », explique Helvetia.

Une baisse monumentale des rentes LPP en vue

Une réforme s’impose dans l’immédiat

L’année dernière, environ 185 millions ont dû être répartis entre les assurés actifs et les bénéficiaires de rentes. Par rapport à l’année précédente (2018 : 166 millions), le montant était nettement plus élevé. « Une réforme de la prévoyance professionnelle s’impose dans l’immédiat », expose Helvetia lors de son communiqué.

Faire en sorte que le taux de conversion et le taux d’intérêt minimum soient appropriés à l’évolution démographique et aux taux d’intérêt « relativement bas », tel est le souhait de l’assureur. « En procédant de la sorte, ce serait possible de venir à bout de la crise systémique du deuxième pilier », souligne l’assureur.

Dès lors, la pandémie du Covid-19 confirme davantage l’importance « d’une solution de prévoyance sûre. Néanmoins, quelques assureurs suisses seulement présentent cette option à titre d’une assurance complète ». Quoi qu’il en soit, si l’on souhaite que les petites et moyennes entreprises puissent y accéder, il importe que « le Conseil fédéral présente une réforme qui soit à même d’engager la majorité ».

 

En savoir plus sur la prévoyance professionnelle



nunc ut libero. mi, ultricies at diam massa