enjeux-rente-avs-couple

Les enjeux de la rente AVS pour couple

Les enjeux de la rente AVS pour couple

L’AVS est un sujet qui ne doit pas être pris à la légère durant notre vie active. Toutefois, de
nombreuses personnes ignorent encore son importance et n’y prêtent pas attention. Parmi les
trois piliers suisses, l’assurance-vieillesse et survivant constitue l’un des principaux piliers de
la sécurité sociale. À travers cet article, vous allez avoir une idée de la rente AVS pour
couple. Il serait intéressant de faire un téléchargement du livre blanc qui illustre les points
saillants de la rente AVS.

enjeux-rente-avs-couple

Le plafonnement des rentes : cas des couples mariés

En tant que couple marié, le plafonnement des rentes est de rigueur. Entre autres, le total de la
rente AVS d’un couple peut atteindre au maximum 150 % de la rente maximale pour les
célibataires. Aussi, les rentes de chacun sont réduites proportionnellement. Les sommes seront
par la suite versées de manière séparée. De manière précise, le montant individuel de la rente
maximal est de 2350 francs mensuels. Quant à l’AVS d’un couple, il ne peut pas aller au-delà
de 3555 francs. À titre d’informations, l’AVS est déduite automatiquement du salaire de
l’employé.

Les personnes soumises à l’AVS

D’une manière générale, toutes les personnes qui ont atteint l’âge légal pour travailler et qui
résident en Suisse sont soumises à l’AVS. Par ailleurs, il s’applique aussi aux personnes qui
travaillent au niveau de la Suisse, mais qui ont leur domicile à l’étranger, notamment les
frontaliers. Les personnes mariées qui n’exercent aucune activité lucrative bénéficient de
l’assurance de leur conjoint une fois que le mariage a été validé. Toutefois, ce dernier devra
verser le double de la cotisation minimale due à l’AVS. Les personnes actives, elles sont
tenues de payer les cotisations à compter du 1er janvier suivant leur 17e anniversaire. En ce
qui concerne les personnes qui n’exercent aucune activité lucrative, comme les étudiants, ils
doivent cotiser au plus tard dès le premier mois ultérieurement leur 20e anniversaire. Pour
soulever vos doutes, vous pouvez télécharger le livre blanc pour mieux comprendre les enjeux
de la rente, notamment l’AVS pour couple.

La rente AVS : qu’en est-il des veufs ?

Dans un couple, lorsque le conjoint meurt, de nombreux problèmes viennent s’ajouter à la
souffrance, tels que les contraintes financières. Pour soutenir les veufs, la rente permet de
décharger les survivants. D’une manière générale, uniquement les personnes mariées
légalement peuvent profiter d’une rente de veuf. Pour empocher une rente de veuve AVS, les
conjoints doivent avoir au moins 1 enfant au moment du décès. Pour celles qui ont plus de 45
ans, elles devront justifier d’une union (mariage) d’au moins 5 ans avec son époux.
Concernant le veuf, il peut empocher une rente dans le cas où il a des enfants âgés de moins
de 18 ans. Le droit à la rente d’orphelin prend fin dès que l’orphelin atteint son 18e
anniversaire ou quand sa formation est terminée. L’enfant pourrait bénéficier de la rente au
plus tard lorsqu’il a 25 ans révolus. Identique à la rente de vieillesse, le montant d’une rente
de survivant est défini en fonction de la durée de cotisations et le montant du revenu moyen. Il
convient de noter qu’un remariage met aussitôt fin au droit à la rente AVS de veuf ou veuve.
Quoi qu’il en soit, les rentes au profit des orphelins sont toujours attribuées.

 

En savoir plus sur l’AVS et l’assurances maladies