Comment se calcule la rente AVS ?

Comment se calcule la rente AVS ?

Comment se calcule la rente AVS ?

Il faut se le dire, très peu d’individus possèdent une connaissance suffisante des méthodes utilisées
dans le calcul des différentes allocations dont chaque salarié aura l’opportunité de jouir une fois qu’il aura atteint l’âge de la retraite. À ce sujet et dans ce domaine bien déterminé, le calcul de la rente AVS est un exemple parmi tant d’autres.

Pour comprendre dans les détails la manière dont la caisse de compensation procède pour déterminer et fixer le montant de ladite rente, plusieurs principes légaux doivent être maîtrisés, ce qui n’est pas évident pour la majorité des salariés.

C’est dans cette optique que l’on ne peut que conseiller la consultation du livre blanc qui représente un véritable facilitateur de la compréhension et de la maîtrise de toutes ces informations. En attendant, ce qu’il convient de dire et de préciser d’emblée c’est que trois points importants au moins doivent être pris en compte dans le cadre du calcul de ladite rente AVS. Le calcul se fait tout d’abord par la prise en compte du salaire de la personne.

Autrement dit, le salaire constitue une donnée essentielle et indispensable au calcul de la rente. Nous apporterons de plus amples précisions sur le sujet, mais il convient de souligner en second lieu l’importance du statut de la personne par rapport toujours audit calcul.

Cela conditionne l’application des plafonds qui relèvent notamment de deux statuts différents
dont le plus distinct est celui/celle du/de la retraité(e) marié(e) contre celui/celle du/de la retraité(e) célibataire.

Enfin, il conviendra aussi de ne pas omettre dans les calculs l’existence ou non de
bonifications.

Comment se calcule la rente AVS ?

À considérer sur la base du salaire : le revenu annuel moyen

Le calcul de la rente prend pour point de départ la moyenne par année du revenu gagné par
l’individu au cours de sa vie professionnelle.

Cela permet d’avoir un montant fixe et bien déterminé,obtenu à partir de l’effort d’une même personne, quels que soient les changements de situation qu’elle a connue tout au long de son parcours professionnel. La notion de revenu annuel moyen parait en effet être la meilleure solution vis-à-vis des diversités éventuelles rencontrées au niveau des montants salariaux perçus par l’individu suivant les activités exercées ou les postes occupées.

Inutile de préciser qu’une personne a pu exercer plusieurs métiers au cours de sa vie et même dans
le cas où elle s’est contentée d’un seul emploi, il y a certainement des différences de traitements
entre ses premières années de travail, à mi-parcours et les années avant sa prise de retraite. Les
considérations liées à l’avancement et à l’ancienneté y contribuent à titre d’exemple.

Cela s’apprécie bien entendu au niveau du salaire et des avantages dont la personne a joui. Tout cela sera par conséquent pris en compte au final, et à partir de cette moyenne du revenu, il est assez facile pour les agents de la caisse de compensation d’attribuer le montant de la rente. Il existe en effet, et cela fait partie de la manière habituelle dont on procède, des plafonds qui déterminent l’allocation correspondant à tel ou tel revenu annuel.

Comment se calcule la rente AVS ?

Marié(e), célibataire ou veuf (ve), bonifications ou non

Mis à part le salaire annuel moyen qui on l’aura compris constitue la base du calcul, les autres
facteurs essentiels et déterminants du calcul repose sur la situation familiale et les charges. Pour les
couples mariés, la technique de la moyenne s’applique aussi pour ne pas dépasser un plafond fixé
préalablement par la loi.

Par ailleurs, entrent également dans le calcul, les sommes prévues pour
récompenser les travaux d’enseignements ou d’assistance d’un proche qui se trouve dans le besoin.
Toutes les informations y afférentes sont détaillées dans le livre blanc.

 

En savoir plus :

 



tristique id, ipsum id eleifend ut consectetur risus. mattis luctus