Le permis n’est plus à la mode chez les jeunes

Le permis n’est plus à la mode chez les jeunes

Les transports à un clic de chez vous !

Depuis quelques années, le permis automobile n’intéresse plus autant les jeunes. Dans la catégorie des 18-24 ans, ils étaient 53% à passer le permis en 2015 contre 63% quinze ans auparavant, soit une diminution de 10% ces dernières années. Quelles en sont les raisons ?

Place à d’autres priorités

Tout d’abord, passer les cours de conduite, passer le permis de conduire et acquérir une voiture peut coûter cher, même avec l’acquisition d’une automobile d’occasion. Ajoutons à cela l’assurance nouveau conducteur étant en elle-même plus chère qu’une assurance normale. Tout cela demande un budget de base élevé pouvant s’élever davantage en incluant le carburant, les entretiens, etc. Un Budget qui à l’âge de 18-24 ans peut être investi dans les sorties entre amies qui ont pour but de s’amuser, un fait important à cet âge.

Des transports, de nouveaux amis

Ensuite, à Genève, les transports en communs passent à toutes heures, permettant ainsi aux jeunes de se déplacer pour un moindre coût à n’importe quel moment de la journée. Plus qu’un moyen de transport, un moyen de faire des rencontres intéressantes.

À Genève plus de 40% des familles ne possèdent pas d’auto et se déplacent soit en transport en commun comme exprimé ci-dessus, ou à pied. Un jeune ayant eu pour habitude de se déplacer en transport en commun, en vélo, ne se sentira pas obliger d’acheter un véhicule ou de dépenser une somme d’argent aussi importante.

Clic, clic, clic, les transports

Pour finir, la nouvelle génération de jeune a grandi avec l’avènement de l’informatique, des services en ligne et n’a nullement besoin de se déplacer pour avoir ce qu’il désire. Un clic sur une application de leur nouveau smartphone et le taxi arrive. Un clic et le train est réservé. L’informatique et les médias étant en pleine expansion, il sera encore plus facile de se déplacer sans devoir étudier un code à respecter.

En conclusion, Les jeunes de 18-24 ans issus de famille ne possédant pas de véhicule, préfèrent utiliser les transports en communs disponible à n’importe quel moment de la journée et les transports disponible d’un simple clic via leurs tablettes, smartphones. Ces moyens de transport coûtant moins cher que l’étude du permis, l’obtention d’une voiture et les frais automobile qui s’y rapportent.


assurance voiture


Sur le même sujet

Né en 2003 ? Pas de permis avant 19 ans

Trump pourrait taxer plus les voitures européennes

Rebond des nouvelles immatriculations en février



elit. Praesent id amet, nunc dapibus velit, diam commodo risus. libero.