permis-conduire-autos-ecoles-submergees-demandes

Permis de conduire : les autos-écoles sont submergées par les demandes

Les auto-écoles et services de circulation sont submergés par les demandes

Face à la hausse de la demande, il faut attendre un bon moment pour passer son permis de conduire. Les auto-écoles ainsi que les services de circulation voient les demandes montées en flèche. Dans ces conditions, des mesures spéciales ont dû être apposées. « C’est vraiment un phénomène sans précédent, tous nos cours affichent complet. Que ce soient pour les permis voiture ou les motos, une hausse variant de 60 à 70 % par rapport aux mois de mai et juin de l’année dernière a été enregistrée », détaille l’auto-école Pittet, à Lausanne.

permis-conduire-autos-ecoles-submergees-demandes

À Fribourg, à l’auto-école de la Poya, le même constat a été observé. « D’habitude, l’attente ne dure que quelques jours, au pire quelques semaines. En ce moment, il est impossible d’effectuer certains examens avant mi-septembre. »

En Suisse romande, les demandes ont pratiquement redoublé dans la plupart des auto-écoles depuis la réouverture du 11 mai. De même, les services de la circulation cantonale ont du mal à gérer les nombreuses demandes d’examens.

« La demande va augmenter, néanmoins, nous allons tout mettre en œuvre pour que les délais d’attente soient minimes, expose le SAN (VD). Pour ce faire, des examens se sont déroulés exceptionnellement les samedis. Ces mesures seront surement maintenues jusqu’à l’automne prochain.

Du côté de l’OCN (FR), les examens théoriques vont se tenir en temps normal trois fois par semaine. Cependant, ce nombre était passé à cinq depuis lundi. Les cantons de Genève et du Valais affichent également cette hausse des demandes d’examens.

D’après les auto-écoles et les services cantonaux, ce phénomène n’est autre que l’un des effets de la crise du Covid-19. Dès lors, des cours et des examens ont été reportés durant presque deux mois. Dans la même foulée, la révision des conditions pour obtenir les permis de conduire OPERA-3, qui seront appliquées à compter du premier janvier prochain a également provoqué cette hausse.

Selon les explications transmises par les nouveaux élèves à leur moniteur, ils veulent obtenir leur permis pour partir en vacances. En effet, à cause de la pandémie, ces derniers appréhendent considérablement l’utilisation des transports publics.

Permis de conduire OPERA-3 : les changements à noter

À compter du 1er janvier 2021, “toute personne qui prévoit de conduire des motocycles les plus puissants devra détenir la catégorie A, limitée à 35 kW durant au moins deux ans”, d’après les ordonnances de la Confédération. Sachez que pour obtenir un permis d’élève conducteur pour les voitures de tourisme, l’âge minimal a été abaissé à 17 ans.

En sus, ceux qui avaient passé un examen pratique avec une voiture munie d’une boîte à vitesses automatiques auront désormais le droit de conduire les voitures manuelles, et ce, depuis le 1er février 2019.

 

En savoir plus sur l’assurance voiture



non pulvinar nunc ut et, id ipsum fringilla elit.