Diminution de trafic : aucune réduction escomptée par les assureurs auto

Diminution de trafic : aucune réduction escomptée par les assureurs auto

Depuis le début de la pandémie, la circulation a notablement diminué. De par cela, les accidents ont également baissé. Néanmoins, aucune ristourne directe aux assurés n’a été envisagée.

« Nous n’allons pas tirer profit de cette crise. » En France, la MAIF a fait une annonce qui a marqué les esprits au début du mois. En effet, la compagnie prévoyait le remboursement de 50 euros par véhicule assuré à ses clients. Étant donné que le nombre d’accidents a diminué à cause de la pandémie, l’objectif consistait à répartir l’excédent d’une partie des primes perçues. Si ce geste est à première vue honorable, la concurrence l’interprète plutôt comme une combine marketing. En Italie, où le confinement est plus tenace, le Sénat prévoit de stopper le paiement des primes RC. En effet, les conducteurs sont tenus de laisser leur voiture au garage. Aussi, chaque assuré devrait épargner approximativement dans les 50 euros.

Aucun cadeau en vue

Nissan supprime 51 emplois à Rolle

En Suisse, le trafic et les accidents ont aussi diminué. À Genève et à Lausanne, aux heures de pointe, une baisse de 60 % de la circulation par rapport en 2019 a été enregistrée. Ces chiffres ont été divulgués par la RTS. Toutefois aucune annonce importante n’a été prévue. « Les variations à court terme du montant des sinistres, qu’il s’agisse d’une hausse ou bien d’une baisse sont fréquentes, selon le porte-parole d’AXA. Sur le long terme, l’idée est d’offrir des primes durables et plausibles. Par ailleurs, la compagnie soutient que les deux péripéties de grêle l’été 2017, qui ont revendiqué millions de francs de versements, n’ont pas conduit à une augmentation des primes.

Les autres options pour faire des épargnes

En outre, les compagnies d’assurance doivent prendre des précautions en général. «  Les sinistres se multiplient, de manière considérable de temps en temps, dans d’autres branches, souligne Vaudoise assurances. De ce fait, la compagnie restitue une part de son bénéfice sur une échelle de deux ans à ses assurés.

‘Cette stratégie est bien plus profitable pour nos clients par rapport aux actions marketing à court terme mises en vigueur par certaines compagnies étrangères.’ Il convient de noter que si votre véhicule est immobilisé, il est tout à fait envisageable de faire des épargnes. Pour se faire, il faut déposer de façon temporaire ses plaques au service des automobiles compétent. Les primes d’assurance seront réduites en prorata.

 

En savoir plus sur les assurances voitures :



nec facilisis ante. id, diam ipsum Donec mattis libero quis,