Chaque année, 50000 véhicules disparaissent

Chaque année, 50000 véhicules disparaissent


assurance voiture


Chaque année, 50000 véhicules disparaissent

Chaque année, 50000 véhicules disparaissent ! C’est le journal le Blick qui nous informe sur les 300000 véhicules retirés de la circulation chaque année en Suisse. Sur les 300000 véhicules détruits ou exportés, un certain nombre disparaît du circuit normal mystérieusement. Selon le Blick, 50000 véhicules disparaissent chaque année, des véhicules de particuliers qui n’ont été ni exportés et encore moins détruits dont le permis de circulation a toutefois été annulé. Que deviennent ces véhicules représentant environ 1% des 5,6 millions des véhicules immatriculés ?

 

Chaque année, 50000 véhicules disparaissent : Que deviennent réellement ces véhicules ?

Pour le Blick, il n’est pas possible de répondre à cette question ; personne ne le sait ! Pour les vendeurs et les concessionnaires automobiles, il existe un trafic bien organisé ; les voitures porteraient des plaques provisoires et seraient acheminées vers l’est et le sud de l’Europe. Le pique le plus important étant les mois d’hiver et au moment de Noël ainsi qu’au début du printemps et à Pâques. Ces véhicules n’entrent pas dans les statistiques étant donné qu’ils portent des plaques Z et de fait, échues après quelques temps.

 

L’on parle de flou artistique dans le domaine pour parler des voitures retirées de la circulation !

Les vendeurs de voitures d’occasion comme dans le monde de l’automobile, l’on parle de flou artistique pour savoir ce que deviennent les véhicules retirés de la circulation. Tout est vague et l’on parle de flou artistique concernant les voitures qui prennent la rouille chez les privés comme les vendeurs d’occasions. L’on parle également d’exportations de véhicules par conteneurs, bien même qu’il est interdit d’envoyer des véhicules ou des pièces automobiles par ce biais. En effet, tout envoi doit faire l’objet d’une liste détaillée des pièces et contrôlée par les douanes. Depuis très longtemps, la vente de pièces détachées est gage de réussite ; l’argent coule à flot dans ce domaine d’activité ; légal ou non légal, les pièces détachées comme les épaves se vendent très bien aux broyeurs. En 2018, en moyenne après 17 ans de bons et loyaux services, 72000 véhicules ont été déchiquetées en Suisse.

 

Les premières destinations des véhicules exportés ; l’Afrique et les Balkans !

L’Afrique et les Balkans sont les 2 premières destinations des véhicules exportés depuis la Suisse. La raison en est la qualité d’entretien des véhicules en Suisse. Un véhicule qui roule en Suisse sera bien entretenu et roulera plus longtemps que les véhicules des autres pays ; la réputation des conducteurs suisses n’est plus à faire !


assurance voiture


Sur le même sujet

Les Suisses auront le choix de leur vignette

Les immatriculations de diesel chutent lourdement

Faut-il rendre obligatoires les pneus d’hiver ?



dolor. sem, lectus facilisis suscipit id Phasellus mattis amet, tristique velit,