Surdosage fatal : médecin condamné en appel

Surdosage fatal : médecin condamné en appel


assurance maladie


Surdosage fatal : médecin condamné en appel

Surdosage fatal : médecin condamné en appel ! La médecine peut faire machine arrière, c’est ce qui est arrivé à un médecin qui avait été acquitté en première instance après avoir administré un dosage trop important à un client puis condamné en appel par la justice neuchâteloise à du sursis. Un surdosage fatal dans un home de personnes âgées, c’est ce qu’à fait ce médecin acquitté en février 2018. Acquitté dans un premier temps, ce médecin a été condamné ce jeudi 1er octobre en appel à 30 jours avec sursis. Cela n’arrive pas tous les jours qu’un médecin viole ses devoirs de prudence et se fait condamné par la cour pénale.

Surdosage fatal : L’issue aurait pu être évitée !

L’issue fatale aurait pu être évitée affirme le juge du Tribunal cantonal Pierre Cornu après la lecture du verdict. Une erreur de médicament, le Methotrexat donné à tort pendant 3 jours, une mauvaise vérification de la fiche de traitement et une erreur de transcription au moment de prescrire l’antidote sont à mettre au crédit de ce médecin. Le Methotrexat est un médicament dangereux en sur dosage et le médecin devait prendre toutes les précautions après la mauvaise transcription d’une infirmière. Le prévenu est coupable de mise en danger de la vie d’autrui du fait qu’il n’a pas hospitalisé le patient lors de sa prise de connaissance du surdosage du médicament afin de lui administrer un antidote.

Un grand nombre d’erreurs évitables !

Un nombre d’erreurs incroyables pour une profession si stricte ! C’est le constat du Tribunal régional de Neuchâtel. Un surdosage de médicament et des erreurs faites par plusieurs personnes avec l’accord signé du prévenu. Dans ce cas, le Tribunal n’a retenu que la mise en danger de la vie d’autrui contre le prévenu. C’est une infirmière qui à mal recopié les informations en indiquant de prendre le médicament tous les jours au lieu d’une fois par semaine.

Le jugement du Tribunal !

Le premier verdict est annulé et le prévenu est reconnu coupable d’homicide par négligence. Le nouveau verdict est 30 jours amende de 300 francs avec un sursis pendant 2 années. Un montant de 40000 francs lui est demandé pour les frais de justice, les indemnités civiles et tort moral envers les 3 filles du défunt.


assurance maladie


Sur le même sujet

Les urgences accueillent 4500 personnes par jour

Couverture complète et potentiel d’économies

Assurance maladie, les changements en vue suite à la votation du 4 mars 2018 



ef01e0b44a41950436896f1a1334cb2f::::::::::::::::::::::::::::: mi, dapibus diam leo velit, nec neque. ut felis elit. felis