Primes plafonnées : refus du Conseil d’Etat

Primes plafonnées : refus du Conseil d’Etat


assurance maladie


Primes plafonnées : refus du Conseil d’Etat

Primes plafonnées : refus du Conseil d’Etat ! L’exécutif avec le conseiller d’Etat socialiste Thierry Apothéloz à sa tête, va proposer un contre-projet à l’initiative socialiste souhaitant des primes-maladie limitées à 10% du revenu des ménages en Suisse. Les raisons de ce contre-projet sont le coût élevé de l’opération et le fait que les dépenses médicales ne baisseront pas. Ceux sont les deux points que le Conseil d’Etat a trouvé à redire contre l’initiative du parti socialiste pour aider les ménages Suisses sur les primes d’assurance maladie.

Pourquoi le Conseil d’Etat est contre l’initiative des primes-maladie limitées à 10% du revenu ?

Il faut savoir que dans l’initiative des primes-maladie limitées à 10% du revenu des ménages, c’est l’Etat qui prend en charge les frais excédants. Cette initiative est juridiquement valide, mais selon le gouvernement, il s’agit surtout d’une initiative politiquement inadéquate. Il existe selon le Conseil d’Etat d’autres solutions pour le même résultat, c’est-à-dire le soutien de la classe moyenne en Suisse et propose à cet effet un contre-projet.

Primes plafonnées : refus du Conseil d’Etat ! Les raisons du refus de l’exécutif 

C’est Thierry Apothéloz, chargé du département de la cohésion sociale au sein du Conseil d’Etat qui détail les raisons du refus de l’exécutif avec les calculs suivants :

1-Les frais excédants le 10% du revenu des ménages coûterait 450 millions de francs par an aux cantons.

1-Les subsides actuels sont d’un montant de 323 millions de francs par année.

Dans la réalité, le gouvernement pense que de plafonner les primes maladie à 10% du revenu des ménages n’inciterait pas ceux-ci à faire un changement de pratique et n’empêcherait pas de contenir l’augmentation des coûts de la santé. Cela veut dire encore, qu’un plafonnement des hausses des primes de la santé aux ménages de classe moyenne n’inciterait pas ces derniers à faire un effort et pourrait en profiter pour consommer encore plus des frais médicaux. Etant donné que le Conseil d’Etat ne souhaite pas toucher aux subsides, l’on va s’attaquer à trouver différents scénarios de contre-projets. Une votation dans ce sens devrait intervenir en 2020.


assurance maladie


Sur le même sujet

Comparatif assurance maladie Suisse

Comparateur assurance maladie Suisse

Coûts de la santé : Les mesures d’Alain Berset



556894a3bef1890a95598070b58ab212KKKKKKKKKKK adipiscing vel, Sed ut suscipit id venenatis,