Primes assurances maladies

Primes d’assurances maladie , les Romands sur le qui-vive !

Sujet actuel des primes d’assurances maladie, les Romands sur le qui-vive !

Si l’on pensait jusqu’à présent que les primes d’assurance-maladie occupaient la première place sur la liste des sujets qui intéressent le plus les helvètes, les résultats d’un sondage récemment effectué par un grand site internet ont révélé une anxiété plus marquée de la part des romands. Ainsi, un pourcentage significatif de 80 % de la population qui vit en Romandie s’en trouve préoccupé et place la caisse maladie en première position de ses préoccupations.

Primes d’assurances maladie, et en suisse allemande ?

Bien que le chiffre ne soit également pas négligeable du côté des Alémaniques, une différence de 10 % a quand même pu être relevée. De ce fait, c’est 70 % de ces derniers qui manifestent un souci particulier pour les fameuses primes d’assurance-maladie et utilisent régulièrement un calculateur de prime ou sollicitent des professionnels pour faire des comparatifs de la prime facturée par les différents assureurs maladie.

 

Quels sont les autres sujets qui préoccupent les Suisses

Si l’on reprend les thèmes qui intéressent la Suisse en général, nous pouvons constater que les problèmes liés à l’environnement restent en seconde position après l’assurance maladie. C’est en effet 70 % des personnes qui ont pris part au sondage qui se préoccupent de l’état général de l’environnement. En ce qui concerne le sujet sensible des changements climatiques, le pourcentage est de 66 %. Il faut par ailleurs remarquer que l’enquête effectuée auprès des internautes a été présentée sous la forme de ces questionnaires où chacun doit donner comme réponse un chiffre situé dans l’intervalle de 0 à 10.

C’est pourquoi, en termes d’évaluation, on a pu obtenir des réponses assez précises de l’échantillon représentatif.

Primes d'assurances maladie suisse
Toujours des différences entre les deux voisins

En outre, l’étude aura donc contribué à démontrer que le facteur linguistique reste plus déterminant que le statut de citadin ou de campagnard en termes de diversité de points de vue. En effet, cette enquête réalisée en ligne sur 1 500 internautes a permis de faire resurgir les disparités qui peuvent être observées entre les Suisses du côté de Romandie et les Suisses germanophones, en ce qui concerne leurs sujets d’inquiétudes respectifs sur la prise en charge en cas de maladie.

D’une part, après les primes d’assurances-maladie, les principales sources d’angoisses des Romands touchent quelque peu toujours ce même domaine de la santé. Ainsi, 70 % s’enquièrent de la santé personnelle. En guise de comparaison, ce chiffre n’est que de 45 % du côté des Alémaniques. Ensuite, le pourcentage s’élève à 78 % à l’endroit de la situation financière personnelle et ne perd que 1 % pour le cas des salaires, qui préoccupent donc 75 % des Suisses francophones. Enfin, les loyers et les pertes d’emploi comptent respectivement 61 % et 57 % de soucieux.

Ces pourcentages sont totalement plus bas chez les Suisses germanophones. En l’occurrence, ce n’est que la moitié de ces derniers qui se préoccupent de la situation financière et les trois derniers sujets y accumulent pour leur cas 46 %, 40 % et 47 % de la population. Leurs sujets de préoccupation ont pour leur part plus trait au nombre des immigrés qui débarquent en Suisse. Mise à part l’immigration, on a aussi les actualités de l’Union européenne ou encore les taux d’intérêt négatifs.

Dune manière générale, les jeunes adultes de moins de 25 ans  francophones sont donc beaucoup plus sujets à l’anxiété sur un nombre plus important de questions. Suivant cette même logique, pour des sujets de préoccupation similaires, les Alémaniques s’inquiètent beaucoup moins qu’eux et sont en général mieux couverts en assurances complémentaires.

 

 



suscipit lectus risus luctus dolor mi, tempus ut risus. ipsum leo.