poste (2)

La Poste, en route vers des centres de conseils

La Poste, en route vers des centres de conseils

Le directeur de La Poste Roberto Cirillo veut allouer de prestations inédites, sur la base des besoins, telle que des conseils pour des questions de caisse maladie ou d’assurances. Mis à part son activité principale, La Poste est d’ailleurs tenue d’assurer les fonctions de centre consultatif. À noter que les premiers tests étaient probants, d’après le directeur de La Poste Roberto Cirillo.

« Nous devons particulièrement étendre et encourager le réseau des filiales », a soutenu le Tessinois lors d’une interview qu’il a donnée à la « Schweiz am Wochenende ». En vue d’assurer le financement de la fourniture du service universel avec ses propres moyens, La Poste est dans l’obligation de proposer de nouvelles prestations, là où le besoin subsiste

« Par là, nous voulons prévenir la conception de déserts de prestations en Suisse », expose M.Cirillo. En effet, la majorité des prestataires de services arborent leur offre via les réseaux. De ce fait, ils sont joignables à tout moment, étant donné qu’ils pratiquement en ligne à longueur de journée. Cependant, il existe tout de même des catégories de personnes qui apprécient et privilégient d’autant plus le contact humain. Ce sont les catégories de personnes que le directeur de La Poste veut cibler à tout prix.

M.Cirillo rappelle des entretiens en compagnie des conseillers dans le domaine des assurances voyage ou des caisses maladie : « Nos collaborateurs seront amenés à fournir des conseils aux clients pour toute une gamme de services ». Quoiqu’il en soit, les offices postaux ne devraient pas se métamorphoser en bureau d’assurance, une agence de voyages ou encore un cabinet médical.

poste

Une éventuelle hausse pour les lettres

D’après les propos de M.Cirillo, La Poste est dans l’obligation de maintenir également à l’avenir son mandat de service universel. Il s’agit notamment du transport sécurisé d’informations pour la population, des entreprises et organisations. D’ici quinze ans, la partie majoritaire de ce transport sera présentée sous format numérique.

En ce qui concerne le tarif pour l’envoi des lettres classiques, une augmentation sera surement enregistrée par rapport au tarif actuel. « La question de la hausse des prix sera soulevée, mais pas d’ici l’année prochaine ou la suivante », considère le directeur de La Poste. En outre, les tarifs n’ont pas changé depuis un long moment, plus précisément depuis une quinzaine d’années.

 



tempus Donec risus et, amet, Praesent pulvinar porta. consectetur