Le National se penche sur l’assurance-maladie

Le National se penche sur l’assurance-maladie


assurance maladie


Le National se penche sur l’assurance-maladie

Le National se penche sur l’assurance-maladie ! Pour éviter des cas graves ou des décès de patients ne réglant pas la prime maladie, des patients sur des listes noires, il est urgent selon le National de définir les prestations médicales urgentes à mettre en place. Le but de cette opération est d’adopter une motion et d’autres propositions ; c’est ce qu’à fait le National ce mercredi 19 septembre. Depuis 2012, une liste de mauvais payeurs existe malgré les poursuites. Actuellement, plusieurs cantons du Tessin et en Suisse alémanique utilisent cette liste. Sur notification ceux-ci autorisent les assureurs à suspendre la prise en charge des prestations de l’assurance maladie sauf dans le cas d’urgence. Mais si le National se penche sur l’assurance-maladie, c’est qu’il y a peu, un malade du sida inscrit sur la liste noire est décédé aux Grisons.

 

Le National et le Conseil fédéral réclament une définition légale claire !

Dans la notion d’urgence, certaines caisses maladie ont une acceptation totalement différente du Tribunal fédéral des assurances. Une définition légale claire est en préparation. Pour les laboratoires, par 124 voix contre 57 voix, la Chambre du peuple demande que les médecins, les laboratoires et les assureurs puissent négocier librement tous les tarifs d’analyses en laboratoire pour une meilleure maîtrise des coûts de la santé. Actuellement les procédures passant par le Département fédéral de l’intérieur durent près d’une année. Du côté du ministre de la santé Alain Berset, l’on pense qu’un blocage sera inévitable ; la droite juge que la procédure est trop longue et la gauche pense qu’une augmentation des analyses est inévitable.

 

Autres actions et notions sur l’assurance-maladie à prévoir !

Le National espère qu’il sera possible de trouver du personnel non médical auprès des patients et que les modèles de soins intégrés puissent être renforcés. Cette nouvelle notion vise essentiellement l’optimisation de la prise en charge des malades chroniques. Il y a de moins en moins de médecins et il est judicieux de pouvoir recourir à des prestataires non médecins pour des tâches de conseil et de coordination. Une motion demandée par le Gouvernement souhaite une concurrence entre hôpitaux. Certains tarifs sont plus bas avec des traitements dans des hôpitaux hors du canton de l’assuré. Autre motion, par 168 voix contre 1, les députés chargent le Conseil fédéral de régler le problème sur une base forfaitaire de tout le matériel utilisé par le personnel des EMS en Suisse. Cette motion obligerait les communes, cantons, assurés et les caisses maladie de prendre en charge les remboursements.


assurance maladie


Sur le même sujet

Comparatif assurance maladie Suisse

Baisse des tarifs des médecins, ce sont les assurés qui passeront à la caisse 

Assurance maladie Assura



ffcc45341fb96f272fc3b22e16a06ef3:::::::: Curabitur elit. id luctus elementum libero