L’implant dentaire : un acte coûteux qui demande le soutien d’une bonne assurance santé

La meilleure prime du marché !

Rabais pour les familles !

Des remboursements très rapide !

Des conseils personnalisés !

L’implant dentaire est un élément extrêmement confortable, mais il coûte très cher. Surtout si vous souhaitez remplacer plusieurs dents manquantes. Les remboursements des mutuelles en France et en Suisse sont différents. Voici quelques informations sur le remboursement pour les personnes habitant en France.

L’implant dentaire : un remboursement loin d’être à la hauteur

L’implant dentaire demande des soins longs et coûteux. Les prix varient selon certains critères :

  • la procédure réalisée,
  • les honoraires du praticien,
  • le type d’implant utilisé,
  • le nombre d’implants,
  • le nombre d’examens et consultations subis avant la pose.

Les prix pour ce genre d’interventions se situent entre 1500 et 4000 €. Il est donc impératif de demander des devis. Le coût ondule également en fonction des technologies utilisées et des matériaux employés. Cet acte apporte un vrai confort, et ce, même sur le long terme. Effectivement, il offre la possibilité de conserver l’équivalent de vraies dents. Mais une question subsiste : quel remboursement pour un implant dentaire ? Il faut savoir que l’implant en lui-même ne permet pas de remplacer “réellement” la dent manquante. Il permet de poser une couronne afin de remplacer cette dent. L’implant est une racine artificielle qui remplace celle de la dent originelle qui n’est plus là. La pose de la couronne est remboursée à hauteur de 70 % du tarif conventionnel, soit, 75,25 €. Le reste à charge est en conséquence, considérable. Les remboursements des mutuelles divergent entre la France et la Suisse. En effet, en Suisse, le système de santé est l’un des plus performants au monde. Toutefois, son fonctionnement est un peu compliqué, de ce fait, beaucoup de personnes ne le comprennent pas. Les résidents suisses doivent obligatoirement être assurés auprès d’une caisse maladie pour l’assurance de base. Ils peuvent optimiser leur couverture en souscrivant des assurances complémentaires. Vous trouverez tous les renseignements relatifs aux remboursements en Suisse ICI. Le remboursement des complémentaires santé en France est moins complexe, notamment grâce à la réforme 100 % Santé qui permet de réduire le reste à charge sur certains soins dentaires, voire, le faire descendre à 0. Cependant, les implants ne sont pas concernés par cette réglementation. Ils ne sont donc pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Une mutuelle appropriée : la meilleure solution pour une bonne prise en charge

Néanmoins, le 100 % Santé permet d’améliorer la prise en charge de la couronne posée sur l’implant. Les couronnes en zircone et céramique sont prises en charge en totalité par la Sécurité Sociale et les mutuelles, si celles-ci concernent les canines, incisives et premières prémolaires. Les couronnes métalliques sont remboursées dans leur globalité. Vous l’aurez compris, pour éviter de rembourser une somme astronomique pour votre implant dentaire, il vaut mieux jouir d’une mutuelle santé bien adaptée à vos besoins, particulièrement en ce qui concerne ces soins dentaires. Le montant du remboursement varie selon le niveau de garanties souscrit. Il peut d’ailleurs être inexistant. Cela vous demandera alors un reste à charge vraiment conséquent. La pose d’un implant dentaire exige un protocole très strict. Il y a de nombreux examens à passer en amont. Le dentiste vérifiera avec minutie, l’état de vos gencives et celui de vos nerfs. Il examinera également la dimension des os se trouvant autour de la zone soignée. Il procédera alors à différents examens en amont tels que des radios, scanners, radios panoramiques. L’implant dentaire se réalise sous anesthésie locale en général, mais, il peut aussi être effectué sous anesthésie générale, dans certains cas.