Turbenthal

Le plus petit assureur maladie de Suisse se bat


assurance maladie


Le plus petit assureur maladie de Suisse se bat

Le plus petit assureur maladie de Suisse se bat ! Savez-vous qu’il existe une caisse maladie avec seulement 400 assurés ? Il s’agit de la caisse maladie de Turbenthal, village dans l’Oberland zurichois, qui fait de la résistance aux autres grandes caisses maladie en Suisse. Le plus petit assureur maladie de Suisse se bat contre l’establishment et refuse de numériser ses dossiers. Au moment ou tout se passe sur ordinateur, par mail etc, Daniel Rüegg, le patron de cette micro caisse maladie refuse de ranger sa machine à écrire au placard et de se moderniser.

Qui est Daniel Rüegg ?

Le patron de cette micro caisse maladie, Daniel Rüegg est un zurichois de 63 ans, toujours en jeans et chemise débraillée se chauffant au bois en hiver et qui entasse ses classeurs dans un petit bureau éclairé au néon. Ici aucun ordinateur et il est le seul employé de sa caisse maladie à Turbenthal. Avec ses 400 assurés Daniel Rüegg a engagé un bras de fer contre l’OFSP ; l’Office Fédéral de la Santé Publique. En effet, le refus de numériser ses données clients ne convient pas à l’OFSP qui exige des informations numériques et non transmises par la poste. La menace d’une sanction définitive avec retrait de licence pend au nez de Daniel Rüegg si celui-ci ne fait pas marche arrière et ne se conforme pas aux directives de l’OFSP.

Les primes les moins chères de Suisse !

Daniel Rüegg le plus petit assureur maladie de Suisse se bat contre l’OFSP et doit impérativement se mettre en conformité en faisant l’achat d’un ordinateur et acheter le programme nécessaire ainsi que ses mises à jour. Cette restructuration va coûter plus de 65000 francs par an. Une augmentation des primes de l’assurance maladie seraient donc inévitable pour les clients. Actuellement avec une franchise à 300 francs, les adultes règlent une prime mensuelle de 255 francs alors que la moyenne en Suisse est de 447 francs. Résolu à tenir tête à l’OFSP, notre patron de micro caisse maladie à des amis au sein du National comme Gregor Rutz ou encore Christophe Kaemps de la faîtière des assurances SantéSuisse qui affirment que l’OFSP fait preuve d’un formalisme très excessif. En effet, le système mis en place par Daniel Rüegg fonctionne bien et les coûts par assuré sont très bas. Avec des tarifs défiants toute concurrence, la caisse maladie Turbenthal suscite de gros intérêts que seuls 400 assurés peuvent en bénéficier chaque année.


assurance maladie


 

Sur le même sujet

Comparer primes caisse maladie

Prime maladie 2018

Assurance maladie 2018

 

 



b7852a06e8424043772c526cac6d0843ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ elit. vulputate, libero. consequat. commodo commodo ultricies tristique