Innover pour empêcher le marché de s’effondrer

Innover pour empêcher le marché de s’effondrer


assurance maladie


Innover pour empêcher le marché de s’effondrer

Innover pour empêcher le marché de s’effondrer ! Le Suisse est champion du monde des dépenses privées par habitant. En effet, en 2016, il y a eu plus de 24 milliards de francs de dépenses de santé sortant de la poche des Suisses sur un total de dépense de 80 milliards. Dans peu de temps chaque habitant en Suisse sera fixé sur les nouvelles hausses des primes de l’assurance maladie et comme chaque année depuis très longtemps, cela va faire du bruit ! Encore une fois les Suisses vont rechercher une nouvelle caisse maladie avec les meilleurs prestations/qualité/prix dès cet automne. Contactez We Group pour vous aider à trouver votre prochaine caisse maladie au 026 913 01 10.

 

La Suisse championne du monde des dépenses privées en matière de frais médicaux !

En Suisse, 1/3 des frais médicaux se finance grâce aux assurés eux-mêmes. Nous sommes bien les champions du monde des dépenses privées par habitant avec en 2ème position les Etats-Unis, puis 3ème Israël et suivent la Grèce et le Chili. En comparaison en matière de dépenses de santé, la Suisse est à 40% de financement privé et 60% de cotisations obligatoires, très proche d’Israël, de la Grèce et du Chili alors même que pour la France et l’Allemagne le financement privé n’est que de 15%. Le 80% des 24 milliards sort directement de la poche des assurés ; 5,5 milliards de francs pour la prise en charge en EMS, 3 milliards de francs de prestations médicales, 2,8 milliards de francs de frais de dentiste et 1,6 milliard de francs de médicaments.

 

Les assurances complémentaires coûtent chères !

Les assurances complémentaires coûtent 5,4 milliards de francs aux Suisses et représentent 20% du total des frais de santé réglés par les assurés en 2016. Les assureurs peuvent décider de ne plus prendre d’assurés de plus de 50 ans et de fait bénéficient d’un faible taux de sinistres. Les assureurs profitent de marges bénéficiaires bien plus élevées dans le domaine des complémentaires et le secteur le plus lucratif pour eux est le séjour hospitalier. Les plus grands bénéficiaires sont le Groupe Mutuel avec un taux de sinistres s’élevant à 56% devant Sympany et ÖKK. Les leaders du marché des assurances complémentaires Helsana à 74% et CSS à 68% sont dans la moyenne du marché.

 

Il faut innover pour empêcher le marché de s’effondrer !

Selon une étude de Felix Schneuwly, expert en assurance chez Comparis il faut faire preuve d’innovation si l’on ne veut pas que cette période faste ne puisse être révolue. Dans son étude, la prise en charge en ambulatoire de maladie aiguë, a mis sous pression les assurances complémentaires lors d’hospitalisation. Avec les différents modèles de division d’hospitalisation des caisse maladie dit Flex et ses modèles moins chers, « chaque assuré peut décider de passer en division privée ou semi-privée au cas par cas » les assurances économisent des dizaines de milliers de francs. Il faut que les assureurs dynamisent les complémentaires avec des prestations médicales innovantes. Les assureurs doivent trouver de nouvelles prestations dans le domaine des soins de longue durée, des produits actuellement trop chers et non adaptés aux besoins des assurés Suisses. Il faut innover et le temps presse.


assurance maladie


 

Sur le même sujet :

Quand changer son assurance maladie en suisse ?

Quelle assurance maladie choisir ? 

Réforme des franchises de caisse maladie

 



f4ca6729d78d01f8d194d36584c59732uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu in Sed libero Praesent felis ut ut