Hausse des cas de COVID 19, les HUG sont prêts

 

En raison de la pandémie causée par le coronavirus, les hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont renforcé leurs effectifs et leur capacité en vue d’assurer un service de soin plus efficace. Ce renforcement auprès du centre de santé de Genève aura pour but d’assurer l’ensemble des soins et prestations au sein de ces hôpitaux universitaires face à la crise du coronavirus qui ne cesse de croître. Les prestations et services de santé en assurance maladie dans la clinique seront donc à l’abri d’une possible accélération de la pandémie du Covid 19.  

Les HUG se préparent à faire face à l’évolution du coronavirus

 

Les renforcements au niveau des hôpitaux universitaires et cliniques de Genève (HUG) consiste à une augmentation du nombre de lits pour accueillir les patients, à une augmentation du personnel de santé dans l’hopital, tout service confondu, notamment au niveau des urgences de la clinique, et une hausse dans la capacité à dépister le coronavirus auprès des laboratoires. Les hôpitaux universitaires de Genève ou HUG sont donc prêts à faire face à une possible accélération de la pandémie causée par le coronavirus en mettant en place les dispositifs nécessaires pour prévenir une forte augmentation des cas relatifs au Covid 19.

 

 

Selon les infos, le canton de Genève présente actuellement une hausse de cas de Covid 19, ce qui préoccupe grandement les professionnels de santé dans la clinique universitaire. Les HUG ont donc renforcé son personnel de santé à travers quelques recrutements massifs pour optimiser le service de soin et les prestations aux urgences au sein de l’hopital. Les capacités d’accueil des patients dans la clinique ont aussi fait l’objet d’un renforcement poussé, accompagné d’une amélioration au niveau des dépistages et des laboratoires pour la maintenance des prestations de santé auprès de la population, selon les infos d’un communiqué diffusé jeudi dernier.

 

En seulement un mois, les chiffres relatifs aux hospitalisations sont passés de 18 à 76 selon les statistiques relevées le 14 octobre 2020. On peut donc remarquer une progression constante. Parmi les patients, 4 personnes ont été admises en soins intensifs aux urgences. En cette même période, il y a eu 13 personnes décédées du coronavirus auprès des hôpitaux universitaires de Genève, ce qui porte le nombre de décès à 165 depuis le début de l’épidémie.

 

Un projet bien pensé auprès des HUG

 

Dans le but de poursuivre l’ensemble des prestations en médecine et en soins intensifs aux urgences, les HUG ont décidé de mettre en œuvre le premier niveau de leur plan d’action sur l’opération Covid 19, sachant qu’il y en a quatre en tout. D’après nos infos, un total de 117 lits pour accueillir les patients atteints du coronavirus sont donc désormais disponibles, répartis comme suit : 10 pour les soins intensifs aux urgences, 12 pour les soins intermédiaires, 69 pour les soins aigus, et 26 lits pour les réadaptations. Les niveaux suivants du projet ou plan d’action Covid 19 seront effectifs selon l’évolution du nombre de cas. La mise en place supplémentaire et progressive de 141, 245 puis 367 lits au final, se trouve au centre du projet ou plan d’action. Dans le projet, l’ensemble des professionnels de santé et collaborateurs en médecine des hôpitaux sont formés pour faire face à toute circonstance dans la prise en charge des patients Covid 19 et seront attribués petit à petit à cette mission.   

 

Si vous voulez en savoir plus sur l’actualité santé en Suisse :

 

Caisses maladie, en route vers la fin du démarchage importun

Vaccin pour les enfants : en cas de désaccord des parents les autorités l’imposeront

Caisses maladies : elles sont prêts pour une seconde vague

Fribourg appréhende une insuffisance de médecins de famille

Augmentation des primes maladies : un contrecoup de l’épidémie



at Nullam dapibus non tristique libero. porta. amet,