Les franchises maladie croîtront régulièrement

Les franchises maladie croîtront régulièrement


assurance maladie


Les franchises maladie croîtront régulièrement

Les franchises maladie croîtront régulièrement ! La moitié du chemin est fait pour les initiateurs du concept de la hausse automatique des franchises maladie en Suisse. Toutefois, ce concept ne concernera pas les franchises des enfants. L’autre moitié du chemin dépendra du PS qui a promis de faire un référendum contre ce projet de hausse des franchises. Cela sera donc au peuple de dire s’il accepte que les franchises de l’assurance maladie de base augmentent. C’est ce jeudi 14 mars 2019 que le Parlement à finalisé son concept de hausse des franchises. En 1998, il y a eu la 1ère augmentation de la franchise qui est passée de 150 à 230 francs puis dès 2004 à 300 francs. Les franchises à option sont actuellement de 500 à 2500 francs.

 

Les franchises maladie croîtront régulièrement : Au peuple de décider !

Si le PS décide de combattre cette révision de la franchise maladie en Suisse, elle le fera par référendum et c’est le peuple qui devra trancher avec un oui ou un non à l’augmentation de 50 francs de la franchise de l’assurance maladie de base tous les 2 ans. Pour les initiateurs de ce concept, le mécanisme d’augmentation va renforcer la responsabilité individuelle et une prise de conscience des coûts de la santé en Suisse et va diminuer les dépenses inutiles. Pour la gauche, il ne s’agit que d’un projet antisocial qui va pénaliser les personnes âgées, les malades chroniques et les petits salaires en Suisse. A l’heure actuelle, il faut pour que l’initiative puisse être mise en œuvre, que les coûts bruts moyens de chaque assuré dépassent 13 fois la franchise ordinaire ou alors que les coûts de la santé par assuré dépassent 3900 francs. Dès lors, la franchise maladie de base pourra passer de 300 à 350 francs. Toutefois, l’entrée en vigueur de la loi ne sera effective que si le PS ne demande pas un référendum.


assurance maladie


Sur le même sujet

La gauche ne veut pas de franchises automatiques

Les franchises maladie devraient augmenter

Nos données médicales suscitent les convoitises



dolor fringilla ut Donec Phasellus libero suscipit sem, Lorem vel, venenatis id