Des élus pour la déduction fiscale des primes

Des élus pour la déduction fiscale des primes


assurance maladie


Des élus pour la déduction fiscale des primes

Des élus pour la déduction fiscale des primes ! Faut-il soulager la classe moyenne en lui octroyant une déduction fiscale des primes de l’assurance maladie obligatoire ? Un grand OUI lance l’UDC Alfred Heer ainsi qu’une centaine de conseillers nationaux. Une nouvelle motion du Parlement va à l’encontre du Conseil fédéral qui lui, ne souhaite pas que cette mesure puisse voir le jour. De plus en plus de main se lève pour que la classe moyenne puisse être soulagée grâce à la déduction fiscale des primes de l’assurance maladie obligatoire.

 

En Suisse, l’injustice se combat !

Le texte de la motion d’Alfred Heer est soutenu par une centaine de conseillers nationaux de tous les partis de droite. Pourquoi certaines personnes ont droit à des réductions de primes d’assurance maladie alors même que d’autres qui en payent plus n’ont droit à rien ? Il existe donc bien une injustice et cette injustice se combat en instaurant dans la motion d’Alfred Heer une réduction des primes dans l’impôt fédéral direct.

 

Chaque année les primes constituent une charge pour les ménages Suisses !

Avec chaque année une hausse de l’assurance maladie obligatoire, les primes constituent une charge importante pour les ménages en Suisse reconnaît le Gouvernement par internet. Depuis plusieurs années, les parlementaires demandent une hausse de la déduction fiscale pour alléger la charge des ménages, mais selon le gouvernement, elle ne serait pas assez efficace. Sept interventions parlementaires mais aucun résultat ; le Gouvernement ne pense pas que cela puisse alléger la charge des ménages.

 

Les classes de revenus supérieures avantagées !

Tout le monde le sait, on ne prête qu’aux riches ! Dans ce dossier, avec la progressivité de l’impôt, la classe supérieure de revenus est avantagée lors du relèvement des déductions des primes maladie. De fait, la redistribution ne sera d’aucune utilité pour la classe moyenne.

Exemple :

Déduction forfaitaire pour une personne seule : Passage de 1700 à 4200 francs

Déduction forfaitaire pour un couple marié : Passage de 3500 à 8400 francs

= allègement de la charge fiscale atteint qu’à partir de revenus de 210000 francs. L’économie pour un couple avec enfants serait de 637 francs en impôt fédéral direct et pour une personne, l’économie serait de 330 francs. Cette situation ne concerne que 5% de la population.

Si l’on augmente les déductions, l’on va alimenter la hausse des coûts de la santé en Suisse et l’on va inciter les assurés à prendre la plus basse des franchises. De fait, chaque assuré aura la possibilité de recourir à plus de prestations tout en participant beaucoup moins à leurs frais de traitement.

 

Une perte de centaines de millions de francs pour la Confédération

Avec l’exemple ci-dessus, la Confédération peut perdre chaque année des centaines de millions de francs de recettes fiscales. Pour compenser cette perte, les contribuables risquent une augmentation fiscale. Pour le moment, le gouvernement souhaite au mieux juguler la hausse des coûts de la santé et proposera prochainement de nouvelles mesures.


assurance maladie


 

Sur le même sujet :

Comparatif assurance maladie Suisse

Les Subsides

Innover pour empêcher le marché de s’effondrer



55cd44e15f5dfdcc68cb4df49f2fd453vvvvvvvvvvvv vulputate, Donec facilisis leo sit sed