Le burn-out ne sera pas une maladie pro en Suisse

Le burn-out ne sera pas une maladie pro en Suisse


assurance maladie


Le burn-out ne sera pas une maladie pro en Suisse

Le burn-out ne sera pas une maladie pro en Suisse ! Avoir un burn-out à cause du travail ou un épuisement à cause du travail, ne sera pas reconnu comme maladie professionnelle en Suisse. Une initiative parlementaire a été rejetée ; elle visait à reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. C’est à 17 voix contre et 7 pour que cette initiative parlementaire avec à sa tête Mathias Reynard du parti socialiste valaisan a été rejeté par la commission de la sécurité sociale du National. Pour cette commission, le burn-out professionnel ne doit pas être reconnu comme une maladie professionnelle.

 

Pour l’assurance maladie, le burn-out est une dépression et non un épuisement professionnel.

Comment mettre en relation l’épuisement professionnel et le burn-out avec une activité professionnelle ? Il est difficile selon les experts de l’assurance maladie d’avoir des certitudes entre le burn-out et une activité professionnelle. Selon la commission, des programmes de prévention sont mis en place dans la sphère privée alors même que selon les instigateurs, il faut repenser l’approche des risques psychosociaux en entreprise. Pour l’assurance maladie, le burn-out n’est pas pris en compte comme une maladie, mais comme une simple dépression. De fait, il ne s’agit que d’un syndrome d’épuisement professionnel et non couvert par les assurances.

 

Le burn-out ; une pathologie en constante augmentation !

Il existe de plus en plus de cas de burn-out en Suisse et pour être mieux pris en charge, il faudrait une reconnaissance de cette pathologie par l’assurance maladie. Malheureusement, cela ne sera pas le cas avant plusieurs années. Pourtant, avec une meilleure prise en charge, les patients pourraient profiter d’une réinsertion professionnelle facilitée et mieux comprendre le fonctionnement du burn-out. Selon la loi, un chef d’entreprise doit tout faire pour garder ses employés en bon état de santé et à proposer des formations sur la santé au travail. Est-ce bien le cas chez vous ? En avez-vous déjà entendu parler ?


assurance maladie


Sur le même sujet

Le torchon brûle entre les médecins et les assureurs

Les prestataires de soin commettent le plus d’abus à l’assurance maladie

Hausse très modérée des primes cet automne



id sed pulvinar elementum ut lectus dolor