Berne mesure coût santé

Berne prend des mesures contre les coûts de la santé

Berne prend des mesures contre les coûts de la santé

Berne souhaite endiguer les coûts de la santé en augmentation continue en Suisse. Pour ce faire, le Conseil fédéral vient de communiquer au Parlement plusieurs procédures pouvant endiguer cette hausse et faire ainsi économiser des centaines de millions chaque année.

Diminution du coût des médicaments génériques

Les médicaments génériques sont deux fois plus onéreux en Suisse que dans les autres pays d’Europe. Le Conseil fédéral va donc responsabiliser leurs fabricants en mettant en place des tarifs référentiels pour les médicaments désormais non brevetés. Cette procédure permettra le plafonnement des tarifs des médicaments possédant un principe actif similaire. Ces mêmes tarifs feront par la suite l’objet d’un remboursement par l’assurance de base, l’assuré payant la différence si le produit délivré s’avère au final plus onéreux. “Certaines personnes ont peur que ce remboursement ne s’applique qu’aux médicaments les moins onéreux, mais il n’en sera pas ainsi”, a confirmé Alain Berset, le ministre de la santé. “Le choix du médicament sera libre et, si nécessaire, le médecin pourra administrer la version originale du produit.”

Amélioration du contrôle des factures

Le Conseil fédéral souhaite également une amélioration du contrôle des factures par les personnes soignées. Jusqu’à présent, celles-ci n’étaient parfois pas en mesure d’effectuer cette vérification car les établissements hospitaliers ne leur transmettaient pas de duplicatas. Ils y seront à présent contraints et les patients pourront ainsi vérifier le coût de leurs traitements. Afin d’éviter une offre excédentaire et de délester les contribuables, les assureurs pourront, quant à eux, effectuer des recours contre les résolutions cantonales par rapport aux listes des hôpitaux, des maternités et des EMS.

Promotion de projets pilotes innovants

Un article est également prévu qui permettra aux partenaires tarifaires, ainsi qu’aux cantons, de mettre en place des projets pilotes innovants (non encadrés par la LAMal) qui aideront à rééquilibrer les coûts de la santé. Le ministre de la santé a déclaré que ces projets concerneraient plus particulièrement le milieu des soins intégrés, celui des assurances et celui des caisses uniques cantonales.

Organisation des tarifs en Suisse

Comme les soins stationnaires, les soins ambulatoires bénéficieront d’une organisation tarifaire nationale empêchant les blocages. Le gouvernement contraindra les fournisseurs de services et les assureurs à établir des conventions d’ordre national rectifiant les hausses tarifaires illégitimes. Les tarifs obsolètes seront ainsi actualisés et adaptés par l’organisation tarifaire qui devra être établie dans une période de 24 mois par les partenaires.

 



at ultricies ut fringilla tristique ipsum dolor massa