Assurance maladie

Les assurés trinquent et les assureurs encaissent


assurance maladie


Les assurés trinquent et les assureurs encaissent

Les assurés trinquent et les assureurs encaissent ! Dans le monde où l’on vit, les pauvres sont toujours aussi pauvres et les riches, toujours aussi riches. L’autre version peut être ; les ménages Suisses règles toujours autant de primes à l’assurance maladie obligatoire et comme cela rapporte beaucoup d’argent aux caisses maladie, les dirigeant peuvent s’en mettre plein les poches ! La preuve en est, la rémunération des patrons des caisses maladie. Ruedi Bodenman, patron d’Assura se rémunère plus de 780000 francs par an, Philomena Colatrella, patron de la CSS se rémunère plus de 743000 francs, Daniel Schmutz, patron d’Helsana se rémunère plus de 686000 francs, Reto Dahinden, patron de Swica se rémunère plus de 620000 francs, Nikolai Ditti, patron de Concordia se rémunère plus de 478000 francs. Mais ce n’est pas tout, beaucoup de membres de ces caisses maladie comme CSS, Swica ou Helsana ne vont pas se plaindre de leurs traitements à plus de 400000 francs par année.

Les patrons des caisses maladie bien mieux payés que nos conseillers fédéraux !

En Suisse, nous devons tous participer par obligation à l’assurance maladie pour faire face à nos dépenses de santé. Cette obligation coûte très chère aux assurés en Suisse, bien même que les caisses maladie font tout pour limiter ces hausses d’année en année en baissant leur budget de fonctionnement. En Suisse il existe environ 60 caisses maladie et nous avons examinés sous la loupe les 5 plus importantes et les 5 plus petites. Dans tous les cas, les patrons des caisses maladie sont bien mieux rétribués que les conseillers fédéraux dont le salaire monte au maximum à 475000 francs annuellement.

Les petits patrons moins gourmands !

Les caisses maladie de petite taille proposent une rémunération bien plus mesurée. Par exemple, avec 22620 assurés, la plus petite caisse maladie en Suisse ; Sumiswald, octroie un montant annuel à son directeur à hauteur de 115000 francs. Pour se justifier, Assura informe que Ruedi Bodenmann ne reçoit que la moitié de ses revenus grâce à l’assurance maladie obligatoire ; l’autre partie provenant de polices complémentaires et facultatives.

Les assurés trinquent et les assureurs encaissent : L’accident rapporte autant !

Cette recherche des salaires des grands patrons dans l’assurance maladie a été répétée pour l’assurance accidents, mais là, impossible de connaître les salaires des dirigeants comme Zurich, Allianz ou encore Axa. Il nous a été possible de trouver le salaire annuel de Felix Weber, directeur de l’assurance SUVA qui est en mains publiques avec un montant de 735000 francs.


assurance maladie


Sur le même sujet

Une assurance rechigne à soigner une retraitée

Surdosage fatal : médecin condamné en appel

Sanitas assurance maladie



9956b4078aa37e6f7d99e8e7393c6ad8^^ amet, libero. suscipit sed lectus ut dictum elementum dolor. Praesent