Assurance maladie  une révision à la baisse du montant des primes envisagée

Assurance maladie : une révision à la baisse du montant des primes envisagée

Assurance maladie : une révision à la baisse du montant des primes envisagée

La limitation du montant des primes d’assurance maladie à 10 % aura finalement la chance d’être votée auprès de l’assemblée

Grâce à la forte mobilisation du parti socialiste par rapport à la nécessité de revoir le pourcentage de primes prélevé sur le revenu des ménages, la limitation de ce dernier fera l’objet d’un vote qui intéressera certainement plus d’un.

Le succès de la pétition

Pour rappel, ce sont des milliers de signatures qui ont été déposées pour soutenir et revendiquer cette demande de réduction de primes relative au sujet délicat de l’assurance maladie. Plus exactement, ce n’est pas moins de 102 464 signatures qui avaient été collectées.

Bien que la chancellerie fédérale ait invalidé quelques unes, cela n’aura en aucun cas diminué l’ampleur de la revendication et le poids désormais reconnu au projet.

Assurance maladie : une révision à la baisse du montant des primes envisagée

En effet, c’est en tout 101 780 signatures qui ont été retenues. De quoi décider véritablement les autorités en cause à soumettre la proposition aux urnes.

Un projet soutenant les ménages à faible revenu

S’il est si important que cette réduction puisse faire l’objet d’une réelle concertation, c’est bien parce que ce projet est initié tout d’abord en faveur des ménages qui rencontrent des difficultés financières.

Effectivement, le pourcentage de prime qui est estimé pouvant être assumé par ces dernières a été arrêté aux 10 % revendiqués. Cette défense des intérêts et de la situation des plus démunis n’est pas seulement le souci d’un seul canton. C’est le canton de Vaud qui a ouvert le bal depuis septembre 2018 bien que le plafond fixé en ce qui le concerne était de 12 %.

Bien entendu, l’adoption de cette mesure exigera une prise de participation s’élevant au 2/3 de la part de la Confédération. En outre, le coût occasionné est estimé à 3 ou 4 milliards de francs.



Sed id vulputate, eget leo commodo ut