10% du revenu pour les primes, c’est assez

10% du revenu pour les primes, c’est assez


assurance maladie


10% du revenu pour les primes, c’est assez

10% du revenu pour les primes, c’est assez ! Le Parti socialiste a annoncé ce dimanche 2 décembre, le lancement d’une initiative sur l’allègement des primes de l’assurance maladie en Suisse. En congrès à Windisch dans le canton d’Argovie que le Parti socialiste à lancé l’initiative pour le plafonnement des primes de l’assurance maladie à 10% du revenu. L’annonce « 10% du revenu pour les primes, c’est assez » est une belle réussite avec une adoption à l’unanimité. Il faut harmoniser le système entre tous les cantons et fixer une répartition du financement de ces réductions d’une manière équitable entre tous les cantons qui ont une tendance à vouloir se désengager. Le texte de l’initiative souhaite l’inscription dans la Constitution Suisse que les primes ne s’élèvent au maximum à 10% du revenu des assurés. Cette réduction devra être financée par les deux tiers par la Confédération et une autre partie par les cantons. Le revenu concerné est le revenu imposable. L’on pourra y soustraire les déductions sociales de parents isolés comme celles des enfants.

Il y aura une limite pour les hauts revenus !

Le PS recommande de statuer sur une limite supérieure pour le droit à des prestations pour les hauts revenus. La base proposée serait le gain assuré au maximum de la LAA, l’assurance accident obligatoire qui se monte à 148200 francs par an. Au-delà de ce montant de revenus, chaque ménage n’aurait plus droit à des réductions des primes de l’assurance maladie bien même que les charges dépassent ces 10% du revenu. Dans le monde du travail, les salaires ne bougent pas, mais les primes explosent à déclara Barbaara Gysi, vice-présidente du PS et conseillère nationale St-Galloise. Il faut activer le levier de correction selon ses dires pour décharger les ménages Suisses. Le Conseil fédéral ne tient pas ses promesses qui visait une charge des primes de l’assurance maladie à 8% du revenu imposable. Ce pourcentage était de 10 à 12% entre 2010 et 2014.

10% du revenu pour les primes, c’est assez ! 3 à 4 milliards à trouver !

Le coût supplémentaire de ce système à 10% du revenu sera entre 3 et 4 milliards de francs. La Confédération qui règle 2 à 3 milliards actuellement devra mettre la main en y ajoutant 2,5 à 3 milliards. Selon la Vice-Présidente du PS et conseillère nationale tessinoise, Marina Carobbio, cet argent pourrait venir de l’excédent de la Confédération. Une petite rallonge de la part de la Confédération pour une bonne cause serait le bienvenu en ces temps moroses. La récolte des signatures à cette initiative débutera au printemps 2019. Il faut savoir que dans le Canton de Vaud il y a déjà un plafonnement des primes de l’assurance maladie à 12% du revenu des ménages et que ce taux sera abaissé à 10% dès 2019. Le PS souhaite que tous les cantons s’harmonisent, mais il y a eu déjà plusieurs tentatives sans succès et certains cantons comme l’Argovie et Bâle-Campagne ont rejeté ce système à 65 et 54% des voix.


assurance maladie


 

Sur le même sujet

La franchise de base va grimper par étapes

La hausse des primes réduit le pouvoir d’achat

Assurance maladie en Suisse



c6350c3719b0201a5f116696e93b02c8SSSSSSSSSSSSSSSS Aliquam elit. Lorem elit. nunc leo. Praesent