Le siège de Syngenta à Bâle perdra 500 emplois

Dans le cadre d’un vaste programme d’économies, le groupe agrochimique Syngenta prévoit de supprimer et délocaliser quelques 1800 emplois, dont 500 au siège de Bâle.

Des mesures d’économie sur trois piliers principaux

En 2015, Syngenta a prévu de restructurer une partie de ses activités, notamment dans les secteurs du marketing, recherche et développement et opérations globales. Au niveau marketing, Syngenta prévoit une structure simplifiée qui lui permettrait d’économiser jusqu’à 115 millions USD. En recherche et développement, elle va consolider ses sites tout en externalisant les activités standards pour une économie attendue de 50 millions USD. Enfin, pour les opérations globales, Syngenta va réduire les coûts fixes en déménageant certaines activités sur des lieux meilleurs marchés, pour ainsi économiser 100 millions USD.

Des analystes dubitatifs et des syndicats indignés

Les analystes s’attendaient à la communication d’une mesure stratégique de taille de la part de Syngenta. Cependant ils espéraient qu’elle ne prenne pas la forme de suppressions d’emplois. Certains analystes pensent que Syngenta va réaliser rapidement des économies au travers de cette suppression de 1800 emplois, alors que d’autres conseillent la prudence en n’excluant pas que le groupe Syngenta manque ses objectifs fixés pour 2015.

 Les syndicats réagissent

Les syndicats ont vivement réagi à l’annonce des mesures envisagées par Syngenta. Certains appellent à une intervention du gouvernement Bâlois afin d’empêcher les suppressions d’emplois à Bâle, en argumentant que malgré des recettes en augmentation en 2014, Syngenta ne viserait que la maximisation du profit pour satisfaire ses actionnaires. Syngenta compte 28’000 employés dans le monde, dont 3390 en Suisse.



b4f4332ef38ade767abd1099d0bb6e1655555555555555555 Praesent quis, elit. efficitur. Donec ipsum