Le chômage est un fléau, mais nous pouvons le côtoyer sans problème avec une complémentaire chômage !

Les articles sur le chômage sont dans la presse tous les jours !

Dans la presse, l’on parle du chômage avec des articles sur le chômage des jeunes doctorants qui ne trouvent pas d’emploi, il y a également les banquiers qui ont le spleen, dans d’autres articles sur le chômage, l’on parle du chômage des femmes, mais le plus important pour beaucoup et pour notre économie, c’est le taux de chômage en Suisse. Les gens regardent en premier le taux du chômage pour se dire que tout va bien ou pour se dire qu’avec un taux de chômage élevé, tout fou le camp !!!

Le chômage des jeunes !

Dans le domaine du chômage des jeunes, il y a le chômage de ceux qui font de longues études, des jeunes très qualifiés et qui sont sans emploi. Près de 2500 jeunes ont maintenant un doctorat mais au chômage. Beaucoup vont rester au chômage quelques temps avant de trouver un emploi ou se décider de changer de cap et repasser d’autres examens pour éviter le chômage. Ceux qui ne seront pas au chômage?  Les doctorants qui ont prévus le problème du chômage en recherchant un emploi plusieurs mois avant la fin de leur doctorat. Ils sont entrés dans la vie du travail pour éviter le chômage et ont ainsi pu trouver de l’embauche pour ne pas entrer directement par la case chômage.

Le chômage chez les banquiers !

Si vous connaissez un banquier, c’est que le chômage n’est pas très loin ! Ce n’est pas très sympathique de penser comme cela, mais il est vrai que les bonnes années sont maintenant terminées dans cette catégorie de travail ! Le banquier au chômage, cela peut arriver du jour au lendemain depuis que la crise mondiale a commencé. Un banquier peu perdre son emploi aussi bien dans les grandes banques traditionnelles que dans les banques privées. Il y a déjà eu des périodes difficiles dans le domaine bancaire, avec chômage à la clé, mais pas à ce point là. La crise est bien installée et la place financière licencie parfois par dizaine depuis maintenant moins d’une année. Le chômage guette suite à des restructurations ou à des réductions de personnels. A Genève, il y a eu en une année, 23% de chômage en plus dans le domaine bancaire. Pour le canton de Vaud, le chômage du secteur bancaire a augmenté de près de 8%.

Le chômage des femmes !

Dans l’étude du chômage des femmes, l’on démontre que c’est le comportement des femmes vis-à-vis du travail qui en est la cause ! Les femmes sont moins nombreuses à travailler et pourtant c’est bien la femme qui est la plus présente dans le domaine du chômage avec une différence négative de plus de 5%. En Suisse, les femmes au chômage avec un enfant de moins de 7 ans sont presque 3 fois plus nombreuses que les hommes dans la même catégorie de chômage !

Surveillez-vous le taux du chômage tous les mois ?

Dans le monde du chômage, il y a ceux qui sont un peu fataliste et qui ne désirent pas savoir si le chômage augmente ou diminue et ceux qui préfèrent savoir ce que l’avenir leur réserve et si le chômage va frapper à leur porte ! En juillet le taux de chômage était de 2,7%, un chiffre incroyable si on le compare à d’autres chiffre du chômage en Europe. Bien même que le chômage à augmenté d’une année à l’autre de 6,5%, seuls les jeunes ont été les plus touchés avec une hausse de plus de 11,8%. Autre point négatif, le chômage partiel est à la hausse avec plus de 3000 nouvelles personnes au chômage partiel en une année. La stabilité du chômage s’installe en Suisse romande. Le taux de chômage se trouve à 3,9% alors qu’en Suisse alémanique le taux de chômage est à 2,2% ! Genève est toujours la lanterne rouge avec ses 4,7% suivi de peu par le canton de Neuchâtel à 4,5% de chômage et Vaud à 4,4% de chômage. Les autres cantons comme le Jura, le Valais et le canton de Fribourg sont les meilleurs élèves ! Le chômage du canton du Jura est à 3,1%, le chômage du canton du Valais est à 2,7% et le chômage dans le canton de Fribourg à 2,1%.

Prenez une complémentaire chômage pour bien vivre pendant une période de chômage !

Le chômage est un fléau, vivez le autrement avec une complémentaire chômage ! En effet, avec la complémentaire chômage, l’on peut dorénavant avoir le même niveau de vie qu’avant votre chômage. Avec de petites cotisations mensuelles, vous pouvez recevoir en complémentaire de votre indemnisation chômage des sommes entre 500 CHF, 1500 CHF, 2500 CHF ou même 5000 CHF pendant votre période de chômage et cela sur 6 mois ou 12 mois. Alors si vous avez un petit salaire comme un salaire conséquent, pensez que sans cette complémentaire chômage, vous risquez d’avoir des problèmes pour régler toutes vos factures et que vous perdrez confiance en vous, tout le contraire lorsque l’on se retrouve au chômage avec une complémentaire chômage ou là vous retrouverez confiance en vous et vous pourrez faire vos recherches d’emplois tout en vivant avec la même somme antérieur à votre licenciement et votre chômage. Vous n’êtes pas encore au chômage ! Alors décidez-vous aujourd’hui`hui à souscrire votre complémentaire chômage directement sur notre site www.mon-chomage.ch ou prenez votre téléphone et composez le 0848 40 09 02 et demandez notre conseiller en complémentaire chômage.

Pour un échange de liens sur notre thème du chômage, contactez-nous : chômage, chômage Genève, chômage Lausanne, taux de chômage, chômage Neuchâtel, chômage Fribourg, chômage Sion, chômage Yverdon-les-Bains, chômage La Chaux-de-Fonds.



1e65a1ecaf73635c37e6af62932ed183%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%% diam nec nunc libero ut Phasellus velit,