Travail en Suisse ?

 

travail

 

 

La Suisse est un pays à mille promesses. De nombreuses personnes y vont pour reconstruire leur vie, et y trouver un travail en Suisse. Un employé sur cinq sur le territoire Suisse est d’origine étrangère. Et cela n’est pas dû au hasard. Car quand on parle de Suisse, on voit le mot égalité. Les étrangers y sont traités presque à l’égal des Suisses eux même que ce soit au niveau de la vie sociale ou professionnelle. Mais la question qui se pose est comment faire pour y trouver du travail ? Et surtout qui peut effectuer un travail suisse ?

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

 

Travail en suisse pour tout le monde ?

 

Tout le monde peut envisager de chercher un travail suisse. Mais avant toute chose il est indispensable de respecter quelques conditions pour vous permettre d’avoir un travail suisse.

D’abord, pour pouvoir effectuer un travail suisse, il est primordial que vous sachiez au moins vous exprimer en français, allemand ou italien.

 

Pour ceux qui désirent habiter et travailler en Suisse, il est nécessaire de posséder un permis de travail suisse. Ceci rend plus commode aux résidents de l’Union Européenne suite aux accords bilatéraux que la Suisse a signé avec l’Union Européenne l’accès au marché de l’emploi en plus du fait qu’avoir un permis est obligatoire pour pouvoir faire en sorte que votre engagement soit conforme aux lois. Le travailleur recevra un permis L, B ou C.

 

Travail en suisse pour les frontaliers

 

Si vous préférez rester dans votre pays tout en travaillant en Suisse, un permis G vous sera indispensable. Ceci est recevable pour la durée du contrat du travail suisse.

Bref, un travail suisse est accessible une fois ces conditions remplies. Cependant, avant de prendre votre décision, il est important de tenir compte de certains points si on veut obtenir un travail suisse.

 

La Suisse est dite être un petit paradis pour ceux qui veulent jouir d’une rémunération satisfaisante. Et pourtant, quelques enquêtes effectuées dernièrement ont prouvé que le travail suisse est renommé pour offrir un salaire bien bas. Si on compare le salaire minimum en Suisse avec celui d’un autre pays, exemple, la France, le montant n’est pas comparable pour de nombreuses raisons. Cela, car la vie en Suisse est plutôt chère, qui fait que même si le salaire paraît plus élevé que dans les autres pays, ce n’est pas le cas. De plus, les dépenses liées aux assurances sociales prennent une place non négligeable dans le revenu mensuel de chaque employé.

 

Suivant, les études faites, le revenu mensuel d’un individu qui occupe un travail suisse sont considérés comme étant moindres quand le salaire brut ne dépasse pas les 4000 francs suisses. Néanmoins, ceci touche un grand nombre de personnes qui a un travail suisse, environ le 1/8 de la population active. Dans cela, les femmes sont les plus soumises à un bas salaire, car elles représentent les 2/3 des personnes touchées.

 

De  nombreux éléments peuvent jouer dans la détermination de la rémunération en Suisse. Il s’agit d’abord du domaine d’activité dans lequel vous envisager de trouver un travail suisse, l’expérience de l’employé en ce qui concerne ses fonctions, l’âge du postulant, ses atouts et ses brevets, la renommée de la société en question, mais également l’expérience de l’employé-

 

En ce qui concerne le domaine d’activité, l’industrie du tabac est le secteur le mieux payé tandis que le secteur de la santé et des activités sociales est le plus négligé.

Il est également à considérer que les salaires sont différents d’un canton à l’autre. Pour plus de détails, le canton de Zurich ainsi que le nord-ouest du pays, sont les zones les mieux privilégiées contrairement au canton de Tessin et l’Est de la Suisse.

Aussi, pour les travailleurs étrangers, le montant du salaire varie aussi suivant le taux d’occupation de la personne dans le pays. C’est-à-dire que moins ce taux est grand et moins le salaire est élevé. Ce taux varie suivant le permis de travail du résident.

En ce qui concerne le permis de travail, il existe 4 permis différents. Mais pour y voir plus clair, voyons avant toute chose ce que signifie chaque permis. En premier lieu, il y a le permis L. Il s’agit d’un permis autorisant un travail à court terme donc une période de moins d’une année sur la frontière Suisse. Environ 1/3 de ceux possédant ce permis sont soumis à un salaire amoindri. Après, le permis B, c’est un document autorisant une personne à rester travailler en Suisse plus d’une année. Un peu moins du quart des gens possédant un permis B reçoivent un salaire très bas. Puis, le permis C, donnant la permission à une personne de rester au-delà de cinq ans sur le territoire. Dans ce cas-là, seulement 17 % des gens avec un permis C sont payés au moindre. Et pour finir, il y a le permis G qui concerne les salariés frontaliers. 14 frontaliers sur 100 sont touchés par une rémunération très basse.

Le travail suisse est à peu près égal pour les résidents et les frontaliers. Donc, tout le monde possédant un permis de travail peut prétendre à un travail suisse.

Nonobstant, la rémunération pour un travail suisse est soumise à de nombreuses dépenses. D’abord, le coût de la vie dans ce pays est beaucoup plus élevé. Les prix des biens, et de tout ce qui se trouve en Suisse sont bien plus élevés que dans beaucoup d’autres pays.

Et aussi, les charges déduites du salaire obtenu en Suisse sont beaucoup plus importantes que dans bien d’autres pays en Europe. Quelques charges sociales, notamment les prévoyances pour pouvoir faire face en cas de chômage, d’accident, de retraite… qui représentent bien plus du quart du salaire brut du travail suisse.

 

Le cas de l’obligation de l’assurance santé en Suisse représente une dépense à la charge de l’employé du travail suisse lui-même dans la totalité.

Pour les employés expatriés, le gouvernement a imposé aux résidents actifs une taxe prélevée sur leur salaire mensuel dans leur travail suisse.

 

Avant de postuler un travail Suisse, il vous est recommandé de bien vous renseigner.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

 



874f1841e4736806d3f2fb2bef87ff4bVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV id velit, facilisis vel, elementum Lorem sem, odio accumsan ut risus.